PrevNext
1 2 3 4
photo de la semaine

Des combattants des forces alliées au gouvernement d’union nationale avancent dans les débris, à Syrte, le 5 décembre. Photo Ayman Sahely. REUTERS Après plus de six mois de combats

le ciel attendra slide show

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

France-Belgique: La diagonale terroriste.

Paraîtra le 20/10/2016

 

SlideACM


Vers une communauté Méditerranéenne des Peuples.

Edito

L’élection de Trump: une bénédiction pour les Gardiens de la Révolution et pour les radicaux en Iran ?

06/12/2016

par Chloé de Radzitzky Les Gardiens de la Révolution (IRGC) est une institution militaire issue de la Révolution Islamique établie par Khomeini en 1979. Son mandat initial était de protéger les accomplissements de la Révolution. L’organisation répond à l’autorité du Leader Suprême, et est considérée comme un allié fort de la faction radicale Iranienne. Cette alliance entre les factions conservatrices et cette milice paramilitaire trouve son origine dans la congruence de leurs croyances idéologiques et de leurs intérêts économiques. Les relations entre l'Iran et les USA se sont compliquées après la révolution ; et l'IRGC a toujours été ouvertement opposé l'Occident. L'élection de Rouhani en 2013 symbolisait le retour d’une faction plus réformiste après la présidence d'Ahmadinejad. Sa position plus ouverte à l’égard de l’Occident (avec par exemple la signature de l'accord nucléaire) a affecté les intérêts de l'IRGC. L’avènement de l’administration Trump et de ses positions fortes à l’égard de l'Iran pourrait être bénéfique aux radicaux et à leurs fidèles alliés. Cela pourrait en effet indirectement les aider à revenir au pouvoir en 2017. Le futur président américain a en effet déclaré pour être enclin "à résister à l'Iran"[1]. Il a également affirmé que sa première priorité devrait démanteler l’accord sur le nucléaire.

Lire la suite

Analyse

‘Ashura : La commémoration du martyr de Hussein ibn Ali, petit fils de Muhammad, le prophète de l’islam au sein des communautés chiites à Bruxelles.

Ben Aissa Ikram, Doctorante au sein de la  Faculté Philosophie et Sciences Sociales à l’ULB

L’un des événements annuels les plus importants au sein des communautés chiites et ce, depuis au moins le 10 e siècle[1], se nomme en arabe ‘Ashura , plus souvent énoncé comme la commémoration du martyr de Hussein, petit fils de Muhammad et le troisième imam infaillible pour les chiites. Cet épisode donne lieu pendant dix nuits (au moins) à des commémorations et ce, dans les différents centres et mosquées chiites. Si plusieurs chapitres d’ouvrages scientifiques à ce sujet ont été développés pour des pays comme l’Iran ou le Liban, je pense notamment aux ouvrages de Sabrina Mervin[2] ou encore celui de Geneviève  Gobillot[3], il s’avère que ce phénomène social n’a pas vraiment été étudié en territoire francophone et européen. Aussi, l’objectif de ce texte sera de découvrir les pratiques de l’événement de ‘Ashura au sein de plusieurs réunions chiites à Bruxelles par le biais de mes observations participantes principalement. (méthodologie en annexe)

En lire plus 

Analyse

Les rapports du Ministre de Belgique au Liban, Geoffroy d’Aspremont Lynden sur la question du partage de la Palestine en 1947 et leur influence sur les positions du gouvernement belge.

Par Geoffroy d’Aspremont Lynden, son petit-fils et directeur de l’institut Européen de Recherche sur la coopération Méditerranéenne et Euro-Arabe (Institut MEDEA)

 

L’année prochaine marquera le 70ème anniversaire de la création de l’état hébreu et pour les Palestiniens, de la « Nakba », La « Catastophe » qui chassa une grande partie d’entre eux de chez eux et en fit des réfugiés. La guerre sanglante menée par l’état hébreu menée en 2014 contre la Bande de Gaza contrôlée par le Hamas nous rappelle que cette question Israélo-Palestinienne fait tristement et régulièrement la une de l’actualité, qu’elle empoisonne les relations euro-arabes, empêche toute construction d’un espace euro-méditerranéen plus ouvert, plus prospère et qu’elle nourrit les discours de haine et d’exclusion.

En lire plus.

Prochains événements


La Mission de Palestine a l’honneur de vous convier à une rencontre-débat avec Brigitte Herremans co-auteure du livre Israël & Palestina. De kaarten op tafel Quand : le jeudi 8 décembre 2016 à 18h Où : 289, avenue d’Auderghem, B-1040 Bruxelles Langue: français
Lire la suite

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter.

Revue de Presse

Cette semaine dans la revue de presse: « Ben Ali a-t-il parlé ? La TAP prise au piège de la propagande », « Le Fatah tient son congrès alors que les spéculations concernant la succession d’Abbas font rages », « Un prince saoudien demande que les femmes puissent conduire en Arabie », »Diminution historique dans la production de l’OPEC : une bénédiction pour les pays producteurs »et « Le Congrès américain vote une prolongation des sanctions contre l’Iran ».

En lire plus