06/11/2009

2 au 6 novembre 2009

– Abbas: I’ll not seek re-election (Abbas : Je ne solliciterai pas un nouveau mandat) (6/11/2009) – Al Jazeera

Fait marquant de cette fin de semaine dans les médias arabes, l’annonce par Mahmoud Abbas qu’il se ne représentera plus aux prochaines élections prévues en janvier prochain. Le Président de l’Autorité Palestinienne a déclaré « en avoir assez après toutes ces années de frustration à se battre pour une patrie ». Il a précisé que sa décision était irrévocable. Ce revirement est en grande partie dû au revirement américain sur le démantèlement des colonies israéliennes en Cisjordanie annoncé le weekend passé par la Secrétaire d’Etat Hilary Clinton. Le correspondant d’Al Jazeera souligne que le départ de Mahmoud Abbas permettra au gouvernement israélien d’utiliser l’argument qu’il n’y a pas de partenaire du côté palestinien avec qui négocier. Le Hamas a quant à lui déclaré qu’il s’agissait d’une affaire interne au Fatah et à l’OLP, avec qui ils ne s’accordent pas sur la manière de parvenir à un Etat Palestinien indépendant.

– Spain and Sweden help Palestinian Authority to meet end of year payments(L’Espagne et la Suède aident l’Autorité Palestinienne à assurer ses paiements de fin d’année) (4/11/2009) – Palestinian News Network

La Suède et l’Espagne ont toutes deux versé € 25 millions à l’Autorité Palestinienne afin de garantir le bon fonctionnement des services publics aux Palestinien. Cette aide est passée par le Mécanisme Palestino-Européen de Gestion de l’Aide Socio-économique (PEGASE), qui en 2009 a déjà vecteur de plus de € 293 millions d’aide de la part des pays membres de l’Union Européenne à l’Autorité Palestinienne. L’objectif est de garantir une stabilité institutionnelle et sociale nécessaires à l’établissement d’un futur Etat Palestinien indépendant.

– Le Sud et la mesure du bien social (3/11/2009) – IPEmed

Akram Belkaid, journaliste et conseiller IPEMED (Institut de prospective économique du monde méditerranéen), remet en question le PIB comme seul indicateur de croissance économique. Sous cet angle, la situation économique des pays du Sud de la Méditerranée est un argument pour attirer les investissements européens. Sur l’échelle mondiale d’IDH (Indice de Développement Humain), les pays du Maghreb sont nettement moins bien placés. Ceci démontre, selon Akram Belkaid, la nécessité d’introduire un nouveau référentiel en matière de performance économique dans les pays du Sud méditerranéen.

– Energy : Egypt to increase renewable production to 15 % (Energie : l’Egypte va accroître sa production de renouvelable de 15) (4/11/2009) – Ansamed

L’Egypte a annoncé son objectif d’augmenter sa production d’énergie solaire et éolienne de 2-3% à 15% d’ici à 2050. Cette déclaration a été faite lors d’un séminaire des partenaires de Med-Energy à Palerme, séminaire coordonné par la société italienne ASEM.

Égypte : la BEI prête 120 millions d’EUR à l’appui des secteurs de l’électricité propre et de l’eau (30/09/2009) – Banque Européenne d’Investissement

Sur le même sujet, la BEI (Banque Européenne d’Investissement) vient d’accorder deux prêts à l’Egypte : l’un de € 50 millions pour la construction d’un nouveau par éolien à Gabal El-Zeit sur la côte de la Mer Rouge, l’autre de € 70 millions pour améliorer l’accès de 4 millions de personnes au système d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement dans le delta du Nil. Pour ce projet, la BEI s’est associée au groupe bancaire KfW, à l’AFD (Agence Française de Développement) et la Commission Européenne. Le développement de sources d’énergies renouvelables est prioritaire pour l’Egypte qui voit sa demande en énergie augmenter chaque année de plus ou moins 7,5 %.