13/11/2009

9 au 13 Novembre 2009

– Nicolas Sarkozy souhaite faire d’ ‘importantes suggestions’ à Mahmoud Abbas (12/11/2009) – Le Monde

Le président français Nicolas Sarkozy a contacté le président palestinien Mahmoud Abbas afin de présenter d’importantes suggestions en vue d’une reprise rapide du processus de paix au Proche Orient. Une conférence de paix tenue à Moscow aurait était proposé par le président français, une suggestion soutenue par le Kremlin depuis plusieurs mois.

 

– Libya to try Swiss businessmen (Trois hommes d’affaires devant la justice libyenne) (12/11/2009) – AlJazeera English

Deux hommes d’affaires suisses seront traduits devant la justice libyenne, accusés d’évasion fiscale ainsi que de violation d’un nombre de régulations commerciales et droits de résidence. Leur arrestation en Juillet 2008 avait été marquée par une importante dispute diplomatique, deux jours seulement après la détention par les autorités suisses d’Hannibal Gadhafi, fils du président libyen Moammar Gadhafi, et sa femme, soupçonnés d’avoir agresser des des employés d’un hôtel de Genève.

 

– Israel accuses Sweden of trying to change EU stance on Jerusalem (Israël accuse la Suède de vouloir changer la position Européenne sur Jérusalem) (13/11/2009) – Haaretz

Israël accuse la Suède, présidente de l’UE, de modifier la position Européenne sur le statut de Jérusalem. Selon une source israélienne, la Suède, qui semble bénéficier du soutien des autres membres de l’UE, a présenté Jérusalem comme capitale de la Palestine et d’Israël lors de plusieurs interventions officielles. Ce nouvel incident diplomatique intervient alors que les relations entre l’UE et Israël s’avèrent de plus en plus tendues depuis le début de la présidence suédoise.

 

– L’opposition syrienne demande le soutien de Paris avant l’arrivé d’Assad(13/11/2009) – L’Orient Le Jour

A l’aube de la rencontre entre le président syrien Bachar el-Assad et son homologue français Nicolas Sarkozy ce vendredi à Paris, l’opposition syrienne a cherché à obtenir le soutien français pour ses ‘revendications démocratiques’ pour la libération de prisonniers politiques, incarcérés suite à la création d’un Conseil National de la Déclaration de Damas en fin 2007.