19/02/2010

15 au 19 février 2010

Ankara étend son rôle au Proche-Orient (18/02/2010) – Le Figaro

La Turquie prend un nouveau tournant dans ses relations diplomatiques avec les pays de la région. Elle se pose en tant que médiateur dans les conflits, en passant notamment par la cause palestinienne. L’image d’Ankara a évolué, de plus, le but recherché est le leadership régional. Les pays arabes la perçoivent différemment : elle véhicule une image de démocratie dans la région et promoteur de paix qui pourrait lancer une nouvelle dynamique.

l’Algérie réclame le départ du groupe Orascom Telecom (Sources: Algeria govt wants Orascom Telecom to leave) (17/02/2010) – Almasryalyoum.net

Après les tensions entre l’Algérie et l’Egypte dues aux évènements sportifs en 2009, une nouvelle information vient alourdir les relations entre ces deux pays. En effet, le gouvernement algérien demande à ce que le groupe égyptien, Orascom Telecom, quitte le marché algérien de téléphonie mobile. Les seules raisons officielles qui ont amené à cette décision, ont fourni une faible explication et mettent le groupe OT au pied du mur. Néanmoins, la fermeté d’Alger n’aide pas à rétablir un lien cordial entre les deux pays.

L’Europe, victime collatérale de la guérilla diplomatique entre la Suisse et la Libye (17/02/2010) – Le Monde

Le 14 février, la Libye a décidé de modifier sa politique en matière de visa. À présent, la délivrance de visas aux ressortissants  de l’espace Schengen a été suspendue. Cela serait une décision prise par les autorités libyennes afin de contrer la politique de la Suisse visant à réduire les visas accordés aux clans Kadhafi.
Ces décisions ont un impact direct sur les autres pays européens puisque cela freine les échanges entre l’Union Européenne et la Libye et remet en question les relations entre ces deux dernières.

– La princesse saoudienne qui défend la cause des femmes (16/02/2010) – Le Figaro

Vers une réforme de la société ?
La situation des femmes en Arabie Saoudite peut être qualifié de rétrograde : la scolarité est réglementée, la tenue vestimentaire stricte est imposée, l’identité des hommes qui les accompagne est vérifiée, les droits civiques sont quasi inexistants.
Aujourd’hui la fille du roi Abdallah souhaite faire bouger la société saoudienne. La cause des femmes lui tient à cœur, cependant cela est un sujet sensible dans ce pays marqué par les traditions et les normes religieuses.

– Des milliers de personnes pour commémorer la mort de Hariri (Thousands mark Hariri’s killing) , (15/02/2010) – Kuwaittimes.net

Le 14 février dernier, le Liban commémorait la mort de Rafic Hariri, ancien Premier Ministre. Cinq ans après son assassinat, le tribunal international les responsables n’ont toujours pas été identifiés et arrêté.  L’Alliance du 14 Mars, coalition politique libanaise créée suite à la mort de R. Hariri, regroupe des personnalités politiques du pays. Ce regroupement avait réclamé le retrait des troupes syriennes. Cela nous rappelle que la situation de la région reste encore incertaine : la paix n’y est pas encore durable, ni totale. De plus, cette Alliance lutte aujourd’hui pour la mise en place de relations diplomatiques avec la Syrie, ainsi qu’un accord sur le tracé de la frontière entre ces deux pays.  En décembre 2009, Saad Hariri, fils de Rafic Hariri et Premier Ministre, s’est rendu en Syrie afin d’entamer un processus de réconciliation. Cependant, cela a été considéré par certains comme une perte de pouvoir de l’Alliance du 14 mars. Or le Premier Ministre explique que la peur du Liban n’est plus focalisée sur la Syrie. Aujourd’hui c’est Israël qui représente une menace. La paix dans la région n’étant malheureusement pas complètement établie, il n’est pas rassurant pour le Liban de voir entrer dans son espace aérien des avions militaires israéliens.