Plus d’une moitié des Juifs israéliens sont favorables à une réduction de la liberté d’expression des certaines organisations de défense des Droits de l’Homme qui dénoncent la conduite immorale de l’Etat d’Israël. Mardi, le quotidien israélien Haaretz commentait les résultats d’une étude effectuée par le Tami Steinmetz Center for Peace Research de l’Université de Tel Aviv. Ce sondage montre également qu’une majorité de Juifs israéliens souhaitent des sanctions contre les citoyens qui appellent à des actions de boycott contre Israël ou contre les journalistes qui donnent une mauvaise image des actions militaires (Poll: Majority of Israel’s Jews back gag on rights groupsHaaretz, 27/4/2010). (suite…)

 

More than a half of Israeli Jews supports a reduction of the freedom of expression for certain Human Rights organizations that condemn the immoral behavior of the State of Israel. On Tuesday, the Israeli newspaper Haaretz commented on the results of a study conducted by the Tami Steinmetz Center for Peace Research of Tel Aviv University. The survey also shows that a majority of Israeli Jews are in favor of sanctions against the citizens who call for boycott actions against Israel or against the journalists who give a bad image of Israeli military actions (Poll: Majority of Israel’s Jews are back gag rights groups Haaretz, 27/4/2010). (suite…)

 

– Tehran courts UN members from Brazil to Bosnia on nuclear issue, (30/04/2010), Gulf News

The Iranian president is adopting a new diplomatic strategy regarding the nuclear issue. Knowing that great powers and the United Nations are ready to punish Iran, Ahmadinejad opens a debate about which countries have the right to possess nuclear technology. The Iranian tactic is to emphasize nuclear power as a symbol of modernity. Then he is trying to create a controversy about the control and access to this technology.

– Journalist Taoufik Ben Brik released from prison, (27/04/2010), France24

Taoufik Ben Brik, a Tunisian journalist and opponent, was released from jail after a six months sentence. He had been accused of violence during a trial called. He recalled that the Tunisian political system still censors the press and freedom of expression is conditioned by the state.

– A « Secular Pride », (26/04/2010), L’Orient Jour dans le Courrier International

April 25th, 3000 people demonstrated in Beirut. They came to support the idea of a secular state in Lebanon. This movement, launched by young Lebanese on Facebook, was born from a feeling of oppression by community membership in Lebanon. Indeed, this membership (The secularists in Lebanon, Le Figaro) imposes some pressure: civil marriage doesn’t exist in Lebanon and quota policies are imposed to senior administrative positions. This initiative is challenging Lebanese political system by defending the idea of a secular state. It also upsets the Lebanese landscape.

– Wave of optimism falters in Mediterranean, (20/04/2010), The Financial Times

The Mediterranean region, after the Second World War, was became a major trading area. But it has been strongly affected by the economic crisis of the past two years. According to Victor Mallet, author of this article, the European recession has highlighted the lack of competitiveness of North African countries. However, we must not forget that Europe remains dependent on these countries especially concerning energy.

 

 

– Téhéran: du Brésil à la Bosnie sur la question nucléaire (Tehran courts UN members from Brazil to Bosnia on nuclear issue), (30/04/2010), Gulf News

Le Président Iranien adopte une nouvelle stratégie diplomatique concernant le dossier nucléaire. Sachant que les grandes puissances et les Nations Unies sont prêtes à voter en faveur d’une sanction contre l’Iran, Ahmadinejad ouvre la voie du débat sur quels pays ont le droit de posséder la  technologie nucléaire. La tactique iranienne est de mettre en avant le pouvoir nucléaire comme un symbole de modernité et pose la question au monde de savoir qui peut contrôler l’accès à cette technologie.

Pour Ben Brik, « il n’y a que la France qui peut peser sur le régime » de Ben Ali, (27/04/2010), France24

Taoufik Ben brik, journaliste et opposant tunisien, a été libéré de prison après une peine de six mois. Il avait été condamné pour violence dans un procès qualifié de politique. Il rappelle que le régime politique tunisien censure la presse et que la liberté d’expression reste conditionnée par l’Etat.

– Une « Laïcité Pride » inédite, (26/04/2010), L’Orient Jour dans le Courrier International

Le 25 avril, 3 000 personnes manifestaient dans Beyrouth. Ils sont venus soutenir l’idée d’un Etat laïc au Liban. Ce mouvement, lancé par des jeunes libanais sur le réseau social Facebook, est né d’un sentiment d’oppression par l’appartenance communautaire au Liban. En effet, cette appartenance (comme le rappelle le Figaro dans son article Le camp laïque tente une sortie au Liban) pose certaines contraintes : le mariage civil n’existe pas au Liban et les hauts postes administratifs sont soumis à une politique de quotas. Cela remet en question le système politique, en défendant l’idée d’un Etat laïc, et bouleverse le paysage libanais.

– La vague d’optimisme s’affaiblit dans les pays méditerranéens (Wave of optimism falters in Mediterranean), (20/04/2010), The Financial Times

Le bassin méditerranéen qui, après la seconde guerre mondial, été devenu une zone d’échange importante, a fortement été touché par la crise économique de ces deux dernières années.  D’après Victor Mallet, auteur de cet article, la récession européenne a mis en valeur le manque de compétitivité des pays d’Afrique du Nord. Cependant, il ne faut pas perdre de vue que l’Europe reste dépendante des pays du Sud de la Méditerranée en matière d’énergie.

 

 

 

The Israeli occupation of Palestine is an obvious obstacle to the development of the West Bank. This is a fact. Checkpoints are an impediment to the free movement of people especially workers and a barrier to the movement of goods, squeezing trade within the region. The Palestinians are deprived from rights among the most basic, this is a well-known fact. However, there is a right that is often denied, which is hardly taken into account: the right to education. (suite…)

 

L’occupation israélienne en Palestine constitue un obstacle évident au développement de la Cisjordanie, nul ne l’ignore. Les check-points sont un frein à la libre circulation des personnes et notamment des travailleurs et une entrave à la circulation des biens et marchandises, portant un coup au commerce dans la région. Les Palestiniens sont privés de droits parmi les plus basiques, nous le savons également. Cependant, il est un droit souvent bafoué dont on ne parle que très peu: le droit à l’éducation. (suite…)

 

– L’Iran dévoile un navire ultra rapide et intelligent dans des jeux de guerre(Iran unveils ‘ultra-speed and smart’ vessel in war games) (23/04/2010), Arabnews.com

La Garde Révolutionnaire iranienne a offert une démonstration de ses forces militaires lors d’un exercice dans le détroit d’Ormuz, qui est l’un des points stratégiques dans la route du pétrole. En pleine période où les dirigeants tel que Barak Obama ou Nicolas Sarkozy s’inquiètent de la menace nucléaire iranienne, Téhéran dévoile ses capacités militaires dans un but implicite d’avertir les Etats Unis et Israël de sa puissance. Mais le point important est que ces exercices militaires ont lieu dans le détroit d’Ormuz, par lequel passe 40% du gaz et pétrole mondial. Ainsi la prise en otage de ce point pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour le monde.

– La Kabylie cherche sa voie vers l’autonomie, (21/04/2010), Le Figaro

Il y a trente ans le Printemps berbère dénonçait l’oppression du pouvoir sur l’identité berbère. La Kabylie, qui a résisté au pouvoir et aux islamistes, cherche une voie vers l’autonomie. C’est en tout cas ce que demande le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie dont le président a annoncé cette semaine la « création d’un gouvernement provisoire kabyle ».

– La crise du Nil, (Crisis on the Nile), (21/04/2010), Ashraq Alawsat

Les négociations à Sharm el Cheikh entre les différents pays du bassin du Nil à propos du partage des eaux ont échoué. La proposition faite par le Soudan et l’Egypte n’a pas été approuvée par les autres pays qui ont alors signé un nouvel accord. Le partage des eaux du Nil est une question qui risque d’être de plus en plus compliquée car des pays comme l’Ethiopie et la République démocratique du Congo ont une croissance démographique importante qui fait que la demande en eau est en constante augmentation.

– Erdogan sous les feux de la critique, (19/04/2010), Le Courrier International

La déclaration du Premier ministre turc concernant l’expulsion des arméniens en situation illégale en Turquie a fait des vagues. La Turquie et l’Arménie, toujours en voie de normalisation de leurs relations, sont touchées par ces propos vivement critiqués, qui salissent l’image d’Ankara.

 

 

– Iran unveils ‘ultra-speed and smart’ vessel in war games, (23/04/2010), Arabnews.com

The Iranian Revolutionary Guard has offered a demonstration of its military forces during an exercise in the Hormuz Strait, which is a strategic point in the oil route. In this period,during when leaders such as Barack Obama and Nicolas Sarkozy are concerned about the Iranian nuclear threat, Iran shows its military capabilities in an implicit purpose to warn the United States and Israel  of its power. But the main point is that these military exercises are held in the Hormuz Strait, through which passes 40% of global oil and gas. So, if this strait is taken by force, it would have catastrophic consequences for the world.

– Kabylia : on his way to autonomy (La Kabylie cherche sa voie vers l’autonomie), (21/04/2010), Le Figaro

Thirty years ago the Berber Spring denounced the power’s oppression on the Berber identity. Kabylia, which resisted to the power and Islamists, is seeking out for a path to independence. That is what the Movement for Autonomy of Kabylia calls, whose president this week announced “creation of a provisional kabyl government”.

– Crisis on the Nile, (21/04/2010), Ashraq Alawsat

The negotiations in Sharm el-Sheikh between the Nile Basin countries over the sharing of water have failed. The proposal made by Sudan and Egypt has not been approved by other countries which then signed a new agreement. The sharing of Nile water is an issue which may be more complicated because countries like Ethiopia and the Democratic Republic of Congo have significant population growth that makes the water demand is constantly increasing.

– Erdogan under criticism, (Erdogan sous les feux de la critique, (19/04/2010), Le Courrier International

The Turkish prime minister’s statement on the deportation of illegal Armenians in Turkey is a burning issue. Turkey and Armenia, still in a normalization process of their relations, are affected by these remarks that sully Ankara.

 

 

Barack Obama a invité 47 pays à se réunir pour un Sommet à Washington sur la sécurité nucléaire. L’accent est mis sur le besoin de lutter contre la prolifération des armes nucléaires et de prévenir le terrorisme nucléaire. Si l’un des sujets épineux est le dossier iranien, les pays arabes ont une autre préoccupation : Israël. (suite…)

 

Barack Obama has invited 47 countries to meet in Washington for the Nuclear Security Summit. The main topic is the need to fight against proliferation of nuclear weapons and prevent nuclear terrorism. If one of the sensitive issues is Iran, Arab countries are preoccupied by another one: Israel. (suite…)