28/05/2010

24 au 28 mai 2010

– Obama dévoile une nouvelle stratégie de sécurité (Obama unveils new security strategy) (27/5/2010) – Al Jazeera

Le Président Obama est sur le point de dévoiler une nouvelle stratégie de sécurité. Celle-ci abandonnera certains termes issus du dernier document de sécurité rédigé par l’administration Bush comme «guerre globale contre le terrorisme » ou référence à l’ « extrémisme islamique », pour leur préférer celui d’une « guerre contre un réseau spécifique, celui d’Al Qaeda ». Néanmoins les commentateurs relèvent déjà les incohérences avec certaines actions actuellement menées par les Etats-Unis comme au Pakistan où les bombardements par des drones ont été intensifiés, malgré le refus du gouvernement Pakistanais.

– Tsahal aux mains des religieux (26/5/2010) – Haaretz (repris par Courrier International)

Alors qu’ils ne représentaient qu’un faible pourcentage de l’armée après la 1ère Intifada, les religieux sont de plus en plus nombreux à s’investir dans l’armée de terre. De leur côté, les Israéliens de gauche désertent les hauts postes de l’armée, et se retrouvent davantage dans l’Aman, les renseignements militaires. Les conséquences de cette emprise des religieux sur Tsahal peuvent d’avérer importantes dans le cas d’un processus de démantèlement des colonies de Cisjordanie.

– Un fossé qui divise Jérusalem (The dig dividing Jerusalem) (26/5/2010) – Guardian

Ahdaf Soueif, écrivain égyptienne et commentatrice politique et culturelle, décrit les conséquences néfastes des fouilles à la recherche de la Cité de David sur le quartier arabe de Silwan, au cœur de Jérusalem-Est. Fondée en 1986 par David Be’eri , la société Elad s’est donné pour mission de « renforcer la connexion actuelle et historique d’Israël avec Jérusalem » et l’applique de deux manières : premièrement en creusant des galeries reliées à l’esplanade du Mur des Lamentations passant sous et mettant en danger le quartier de Silwan, deuxièmement, en y acquérant de plus en plus de propriétés et cela de manière souvent illégitime. Beaucoup dénoncent le coup de main de l’Etat, tandis qu’Israël nie toute implication dans une initiative qui se dit privée. Les Palestiniens, de Silwan comme d’ailleurs,  craignent de plus en plus d’être rayés de la carte.

– Le Brookings Institute critique le manqué de liberté de presse en Egypte(Brookings Institute criticizes lack of press freedom in Egypt) (26/5/2010) – Al Masry Al Youm

Le Brookings Institute pointe le manque de liberté de presse en Egypte. Selon l’institution de recherche américaine, les journalistes égyptiens « exercent une autocensure, de peur d’être arrêtés ». Elle note également le fossé de plus en plus large entre la presse indépendante, la presse partisane et la presse étatique.

– Et si, pour les prochaines vacances, on se faisait le Hezbollah-tour ?(25/5/2010) – France 24

Le Hezbollah organise des visites du site de Mleeta, situé à 65 km au Sud de Beyrouth, dans lequel a été organisé un véritable musée de la résistance. Les touristes peuvent ainsi observés les techniques et les modes de vies des résistants du Hezbollah. Le but de cette initiative est double : gagner les esprits à la cause de la résistance et relancer le tourisme dans une région dévastée par les bombardements israéliens en 2006.

– L’Emir du Koweit donne trois millions d’euros à l’Institut du Monde Arabe(Kuwait’s Emir donates three million euros to the Arab World Institute (22/5/2010) – Gulf News

L’Emir du Koweit Sheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah a fait un don de 3 millions d’euros à l’Institut du Monde Arabe (IMA), basé à Paris, et cela pour encourager l’institution dans ses efforts pour encourager le dialogue et mettre un terme aux conflits interculturels. Après avoir remercié l’Emir et avoir souligné les liens spéciaux qui unissent l’Institut et le Koweit, Dominique Baudis, Directeur de l’IMA et membre du Parlement Européen, a annoncé que cet argent serait destiné aux expositions et à la bibliothèque de l’Institut.