30/07/2010

26 au 30 juillet 2010

– Un Eté chaud au Proche-Orient (partie I partie II) (28-30/7/2010) –Nouvelles d’Orient, blog du Diplo

Alain Gresh fait le point sur les dossiers chauds du Moyen-Orient.

Dans la première partie, il passe en revue les situations en Afghanistan, après la fuite de renseignements sur Wikileaks, en Irak, où malgré le retrait d’une grande partie du contingent américain, le chaos continue de régner, et enfin l’Iran contre lequel l’UE vient de voter des sanctions économiques très dures et où le futur des négociations demeure plus qu’incertain.

Dans la deuxième partie, Alain Gresh analyse l’état des choses en Israël/Palestine, et au Liban. Des pressions occidentales s’exercent sur Mahmoud Abbas pour qu’il mène des négociations directes sans conditions préalables avec Israël. L’Autorité Palestinienne tend à se transformer en un Etat policier fondé sur les Moukhabarat (renseignements). Le Hamas ne trouve quant à lui rien de mieux que de renforcer l’ordre islamique dans la Bande de Gaza. AuLiban, des tensions sont apparues dans le Sud entre les villageois et la Finul, en particulier le contingent français. Le Tribunal spécial pour le Liban créé par les Nations-Unies s’apprête selon certaines sources à inculper des membres du Hezbollah.

– Les obstacles à la démocratisation arabe (29/7/2010) – La Libre Belgique

Khaled Hroub, directeur à l’université de Cambridge du projet « Arab1 », souligne l’hypocrisie de la politique de démocratisation menée par l’Occident dans les pays arabes. La montée des mouvements islamistes, ainsi que l’avenir d’Israël dans la région amènent les Etats-Unis autant que l’Europe à soutenir les régimes en place, au détriment d’une éventuelle démocratisation.

– Le procès des policiers égyptiens ajourné (Egypt police trial adjourned) (27/7/2010) – Al Jazeera

Le procès des deux policiers accusés d’avoir brutalement battu Khaled Mohammed Said, 28 ans, a été ajourné, la partie civile ayant demandé que l’accusation porte sur un meurtre. Cette affaire prend des proportions extraordinaires et montre l’état d’esprit de la population égyptienne qui subit les violences policières depuis l’instauration de l’état d’urgence en 1981.

– Pourquoi l’UE, malgré tous ses problems, reste un modèle pour le monde arabe (Why the EU, for all its problems, is still a model for the Arab World) (Eté 2010) – Europe’s World

Abdulaziz Sager, Président du Gulf Research Center, explique la façon dont le Conseil de Coopération du Golfe (GCC) se base souvent sur le modèle européen pour évoluer, notamment en ce qui concerne la monnaie unique. Il souligne également l’importance des relations entre l’UE et le GCC pour chacune des parties, ainsi que l’opportunité pour l’Europe de jouer un plus grand rôle dans la région.