02/07/2010

28 juin au 2 juillet 2010

– L’Egypte le dernier pays du classement des Etats de droit arabes, (Egypt worst Arab state on rule-of-law index), (28/06/2010), Almasry Alyoum

Selon le rapport du Projet de Justice International, l’Egypte arrive en plus mauvaise position des Etats de droit arabes. Les principaux points faibles de l’Etat égyptien sont la corruption, la sécurité et la stabilité ainsi que la transparence et la liberté d’expression.

– Pour Lieberman, il n’y a aucune chance qu’un Etat palestinien soit créé dans les deux prochaines années,  (Lieberman: Absolutely no chance for a Palestinian state within next two years), (29/06/2010), Haaretz

Lors de sa rencontre avec Sergei Lavrov,  Ministre Russe des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman refuse de négocier la participation du Hamas dans le processus de paix au Moyen Orient, qui est soutenue par la Russie. De plus, le ministre israélien des affaires étrangères a explicitement déclaré être pessimiste quant au potentiel résultat des négociations indirectes, tout en statuant qu’il n’y a pas de chance de construction d’un Etat palestinien d’ici les deux prochaines années.

– La Turquie a interdit son espace aérien à un avion militaire israélien, tandis que la presse fait état d’une deuxième interdiction, (29/06/2010),Nouvelobs.com

En réaction au raid sur la flottille en mai dernier, la Turquie avait interdit l’accès à son espace aérien à un avion militaire israélien. La Turquie exige toujours des excuses d’Israël et une enquête internationale. Si Israël refuse, il se pourrait bien que l’Etat turc réduise sa représentation diplomatique à Tel-Aviv et que les relations entre les deux Etats se détériorent.

–  Trois jeunes aounistes arrêtés pour diffamation contre Sleiman sur Facebook, (29/06/2010), L’Orient Le Jour

Trois jeunes ont été arrêtés au Liban pour avoir exprimer leurs opinions à propos du Président de la République, sur Facebook. Qualifié de diffamation, leur « crime » est passible de sanctions judiciaires. Cette affaire fait émerger les questions liées à l’intervention de l’Etat sur Internet.