22/10/2010

18 au 22 octobre 2010

– Le gouvernement égyptien craint une révolution par Facebook (Egyptian government fears a Facebook revolution) (21/10/2010) – The Guardian

Selon Ossama Diab, la menace du gouvernement envers Facebook n’est qu’un des signes d’une restriction plus générale de la liberté d’expression menée par un régime qui se sent menacé. Lors d’une émission populaire en Egypte, la possibilité de bannir Facebook en Egypte a été suggérée. Selon les détracteurs du réseau social, il offrirait trop d’informations sur le pays aux services de renseignement étranger et permettrait la constitution de groupe comme le mouvement des jeunes du 6 avril – des jeunes qui s’étaient rassemblé via Facebook pour mener une manifestation le 6 avril, ndlr – dangereux pour le pays.

– Le Festival de la récolte des olives à Bethléem comme vitrine de la résistance palestinienne (Bethlehem Olive Harvest Festival Showcases Palestinian Resilience) (20/10/2010) – Palestine News Network

Les mois d’octobre et de décembre sont deux mois essentiels pour l’économie palestinienne, ceux de la récolte des olives – respectivement pour les vertes et les noires. L’occupation israélienne a un impact négatif fort sur ce secteur que ce soit par des déracinement systématiques d’oliviers menées par Israël, à cause du mur, des colonies et des routes de contournement qui en empêchent le transport ou encore par les raids de colons sur les récoltes palestiniennes. L’olivier est au final un symbole à la fois de la fertilité, mais également de la résistance de la Palestine.

– La colonisation israélienne s’intensifie depuis le 26 septembre (Israeli colonisation has accelerated since September 26) (21/10/2010) – France24

La Cisjordanie a connu une nouvelle vague de colonisation ces dernières semaines. Malgré les demandes palestiniennes et internationales, le gouvernement de Benjamin Netanyahu n’a pas souhaité prolonger le gel des colonisations, qui a pris fin le 26 septembre dernier après 10 mois de gel partiel. 600 nouveaux logements sont d’ores et déjà en construction, un rythme quatre fois supérieur à celui précédent le gel partiel des colonies.

– Al-Attiyah: Les journées CCG à Londres, un grand succès largement acclamé(Al-Attiyah : GCC Days in London big success and widely hailed) (21/10/2010) – Global Arab Network

Les 19, 20, 21 octobre ont eu lieu, à Londres, les GCC Days 2010, durant lesquelles politiciens, économistes et intellectuels Britanniques et européens et des pays membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), ont échangé idées et projets afin d’améliorer la communication et la connaissance réciproque sur base d’un dialogue constructif entre les participants. Le Secrétaire Général du CCG, Abdulrahman Al-Attiyah s’est réjouit du «grand succès » des trois jours de conférences, qui ont permis «d’importants échanges entre les élites politiques, économiques et sociales ».

– Nouvelle demande de déclassification dans l’affaire des moines de Tibéhirine (New declassification request in the Tibéhirine monks case) (21/10/2010) – Le Monde

Une demande de déclassification de documents a été faite par le juge d’instruction Marc Trévidic, dans le cadre de l’enquête sur la mort des sept moines de Tibéhirine le 1996 en Algérie. Ces documents sont, pour la plupart, les notes personnelles du Général Philippe Rondot, alors chargé de mission à la direction des services de contre-espionnage français (DST). Cette demande fait suite à l’audition comme témoin du Général Rondot, le 27 septembre dernier, durant laquelle celui-ci a insisté sur la responsabilité du Groupe Islamique Armé (GIA) dans l’enlèvement et le meutre des sept moines de Tibéhirine.

– La construction du nouvel aéroport Palestinien débutera bientôt (Construction will begin soon on Palestine airport) (22/10/2010) – Gulf News

Les travaux de construction d’un aéroport international en Palestine, situé à Al Baqeia’a dans la vallée jordanienne, débuteront courant 2011, si l’on en croit les propos tenus ce mercredi par le Ministre des Transports Palestinien, Dr Al Karnaz. Le coût total de ce projet ambitieux, dont le début des travaux ne devrait dépendre aucunement d’un accord israélien ni de la déclaration d’un Etat Palestinien indépendant, avoisinera les $340millions et devrait être entièrement financé par les pays membres de l’Union Européenne.