29/11/2010

Midi de la Méditerranée – Le nucléaire iranien : impacts et évolutions potentiels

A l’occasion des Midis de la Méditerranée organisés conjointement par le Mouvement Européen Belgique et l’Institut MEDEA, nous avons accueilli ce lundi 29 novembre Barah Mikaïl, docteur en Sciences Politiques et directeur de Recherche à l’Institut de Relations internationales et stratégiques à Paris.

Ce Midi de la Méditerranée est tombé en pleines révélations diplomatiques par Wikileaks, des révélations dénotant une peur des pays arabes face aux ambitions nucléaires et régionales de l’Iran. Cette bombe diplomatique a rendu l’intervention de Barah Mikaï sur le thème « Le nucléaire iranien : impacts et évolutions potentiels » d’autant plus à propos et a attiré un public nombreux et intéressé.

Après un retour sur les fondamentaux historiques,  Barah Mikaïl a exposé les évolutions qui sont survenues depuis les attentats de 2001, les invasions d’Afghanistan et d’Irak, qui ont permis une émergence de l’Iran comme acteur politique incontournable dans la région. L’analyse de la rhétorique iranienne et les craintes des pays de la région ont montré un antagonisme évident entre l’Iran et ceux-ci. Néanmoins, Barah Mikaïl a écarté l’option militaire car celle-ci risquerait de mener à une escalade régionale incontrôlée et desservirait aussi bien les acteurs régionaux qu’internationaux.