07/01/2011

3 au 7 janvier 2011

– Après l’attentat, Alexandrie craint l’embrasement
02/01/2011 – Jeune Afrique

L’Égypte craint une escalade des tensions confessionnelles après l’attentat qui a fait 21 morts devant une église copte d’Alexandrie. Les autorités traîtent l’attentat comme une tentative de déstabilisation du pays et privilégient la piste d’al-Qaida. En effet, une organisation irakienne issue d’al-Qaida avait proféré il y a deux mois des menaces précises contre les chrétiens d’Égypte.

– Le Proche-Orient après l’attentat d’Alexandrie
04/01/2011 – Le Monde diplomatique

A partir de l’attentat qui a eu lieu le jour de l’an contre les Chrétiens coptes à Alexandrie, l’auteur tente une analyse de la situation des Chrétiens d’Orient et des diverses réactions face à l’attentat. Les Chrétiens sont partie intégrante des sociétés arabes. Ce sont l’échec du nationalisme arabe et l’impopularité des régimes autocratiques en place qui ont mené les différentes communautés au repli et à l’émergence de groupes d’opposition radicaux. Mais il faut rappeler que les frontières entre communautés ne sont pas aussi rigides qu’on peut le croire et qu’il existe encore de nombreux liens entre elles.
La situation des Chrétiens diffère en fonction du pays. Le cas de l’Egypte est complexe dans la mesure où le régime cherche une légitimité musulmane et instrumentalise les tensions confessionnelles à son profit.
Cependant, si le traitement des tensions confesionnelles par le régime égyptien peut paraitre suspect, il en est de même de la vision qui tend à présenter l’Occident comme le défenseur des minorités chrétiennes d’Orient. En effet, cette approche qui s’est imposé dans les médias européens peut rappeler les ingérences politiques occidentales au Moyen-Orient au 19ème et 20ème siècle. En outre, cette attitude occidentale est risquée pour les minorités elles-mêmes qui peuvent être perçues dans leur pays comme des agents de l’Occident et cela peut ainsi exacerber les tensions. De surcroît, certains en Occident, à l’instar du député français Bernard Carayon, tente une importation du conflit en Europe, sommant les musulmans d’Europe de prendre position comme s’ils étaient en partie responsables, de par leur convictions religieuses, des atrocités commises à l’encontre des minorités chrétiennes.

– Le régime égyptien en difficulté ne se soucie plus que de sa propre survie(Egypt’s ailing regime now cares only for its own survival)
04/01/2011 – Guardian

Pour l’auteur de cet article, les tensions entre musulmans et coptes ne sont qu’un aspect des troubles politiques et sociaux du pays qui ne feront qu’empirer à moins qu’un Etat démocratique et efficace ne soit mis en place. En effet, le régime utilise une grande partie de ses ressources à assurer sa survie face à une dissidence croissante et est devenu inapte à protéger ses propres citoyens, à leur assurer le respect de leurs droits et à leur garantir le bien-être. Cela classe le pays parmi les Etats défaillants qui se distancient de leurs populations pour sauvergarder leurs intérêts. Et cette défaillance augmente les risques de tensions religieuses. La lutte pour la « cause copte » doit donc, selon ce raisonnement, s’inscrire dans une lutte plus globale pour la libération du peuple égyptien du régime autocratique et défaillant de Moubarak.

– Réserves de Bruxelles au projet de mur à la frontière gréco-turque
03/01/2011 – La Libre

La Grèce a annoncé le 1er janvier 2011 son intention d’ériger une clôture sur 12,5 km de sa frontière avec la Turquie pour endiguer les flux migratoires clandestins qui transitent par la Turquie à l’échéance de la mission des 200 garde-frontières de l’agence européenne Frontex, en février 2011. Mais Bruxelles a émis des réserves face à cette mesure considérée comme inapte à régler le problème de manière structurelle et privilégie la négociation avec les pays d’origine et les pays de transit.

Israël met au jour un vaste gisement de gaz naturel
30/12/2010 – Le Monde

La découverte d’un gisement de gaz naturel au large d’Israël, Léviathan, permettrait au pays de devenir exportateur et de limiter sa dépendance énergétique. Le volume du gisement est estimé à 450 milliards de m3, ce qui en ferait le premier champ gazier exploité par Israël. Mais son exploitation n’est pas prévue avant 2017, en raison notamment de conflits sur les frontières maritimes avec le Liban et la Turquie, qui estiment avoir leur mot à dire.

– En Algérie, la flambée des prix des denrées alimentaires provoque des émeutes
06/01/2011 – RFI

De violentes émeutes ont éclaté en Algérie, notamment à Alger et ses environs et dans le centre-ville d’Oran, le 4 et 5 janvier 2011. Celles-ci sont motivées par la brusque flambée des prix de certaines denrées alimentaires. Mustapha Benbada, le ministre du Commerce a promis d’agir.