22/04/2011

18 au 22 avril 2011

Des notes secrètes exposent le lien entre les compagnies pétrolières et l’invasion en Irak(Secret memos expose link between oil firms and invasion of Iraq) 19/04/2011 – The independent

L’enjeu pétrolier refait surface dans l’analyse de l’intervention en Irak en 2003. Des notes secrètes publiées au Royaume Uni démontrent que des négociations ont eu lieu dès 2002 entre les grandes compagnies pétrolières mondiales et les ministres du gouvernement britannique afin de déterminer des plans d’exploitation des réserves irakiennes de pétrole.

L’état d’urgence levé en Syrie 19/04/2011 – Le Figaro

Mardi, le gouvernement Syrien a approuvé un projet de loi pour l’abrogation de la loi d’urgence, en vigueur depuis 1963 et restreignant notamment la liberté de réunion. Dans un communiqué de presse publié avant l’annonce de la levée de l’état d’urgence, le ministère de l’intérieur syrien avait demandé aux citoyens de s’abstenir de manifester en rappelant la détermination du gouvernement à poursuivre la lutte contre la révolte armée.

Libye: «L’envoi de conseillers est un signe que le conflit va durer plus longtemps que prévu» 21/04/2011 – Libération

Pour sortir de l’enlisement en Lybie, les membres de la coalition de l’OTAN ont annoncé l’envoi de conseillers militaires au sol qui doivent aider les rebelles à s’organiser sur le terrain. Ce choix est interprété et expliqué par Bastien Irondelle, spécialiste des questions de défense et sécurité en Europe.

Les rivaux organisent des manifestations au Yemen(Rivals hold protests in Yemen) 22/04/2011 – Al Jazeera

Le Président du Yémen, Ali Abdullah Saleh a accepté ce matin le plan du Conseil de coopération du Golfe « dans le cadre de la Constitution yéménite » selon laquelle le mandat de 5 ans du président expire en 2013. Les yéménites sont descendus dans les rues manifester contre le plan du CCG et demandant la démission immédiate du Président Saleh dans ce « vendredi de la dernière chance. »

Les pays européens songent à reconnaître un Etat palestinien 22/04/2011 –La Libre Belgique

Pour répondre à la paralysie actuelle des négociations et afin de relancer le processus de paix sur la base de paramètre internationaux clairs et connus, les pays européens envisagent de porter les aspirations palestiniennes et de reconnaître un Etat palestinien, même en l’absence d’accord entre les deux parties.