22/07/2011

18 au 22 juillet 2011

 

Israel et le Liban au cœur d’un vaste bras de fer énergétique

19/07/2011 – Le Monde

Les tensions entre Israël et le Liban, qui se confinaient jusqu’à présent aux bords de la « ligne bleue » depuis le conflit en 2006, s’étend désormais aux frontières maritimes. Au cœur des cet antagonisme : les champs gaziers Tamar et Léviathan découverts en 2009 et 2010 par Delek Energy, compagnie israélienne, à quelques 90 et 130 kilomètres respectivement des côtes de Haïfa.

 

Gulf States look beyond oil for the future (Les pays du Golfe se penchent sur l’après pétrole)

18/07/2011 – BBC News

Les pays du Golfe ont construit leur richesse économique sur l’exploitation du pétrole au cours de ces dernières décennies. Mais, les gouvernements de la région commencent à réaliser que les réserves de pétrole ne sont pas inépuisables et que des alternatives doivent être trouvées. A travers d’ambitieux projets, ils essayent donc de prouver au monde qu’ils ne sont pas que de vastes champs de pétrole.

 

L’Arabie saoudite opte pour la technologie médicale belge

19/07/2011 – Le Vif

Le secteur médical belge intègre la région du Golfe et l’Arabie saoudite. Un accord de coopération en matière de soins de santé vient d’être signé par les deux pays pour un montant de 500.000euros, couvrant un éventail d’activités, de la formation médicale spécialisée au transfert de technologies médicales.

 

Murdoch’s ambitions in the Middle East (Les ambitions de Murdoch au Moyen Orient)

20/07/2011 – Al Jazeera

Très critique en Europe et aux US autour du scandale de News of the World, Murdoch père et fils et leur empire médiatique News Corp ont choisi d’avancer avec le lancement de la chaîne arabe Sky News Arabia. Les Murdoch ont été pointé du doigt pour leurs visions déplacées sur la situation régionale au Moyen Orient, alors qu’ils aident à la mise en place d’un réseau télévisé visant à toucher plus de 50 millions de téléspectateurs dans la région.

 

Egypte : La place Tahrir n’a pas dit son dernier mot

21/07/2011 – Courrier International

Déçus par la lenteur du changement dans leur pays, des militants, étudiants et jeunes égyptiens sont redesendus sur la place Tahrir pour preserver l’élan de la révolution qui avait été initiée en février dernier. Ils démentent l’idée fausse selon laquelle la révolution ne dure qu’un moment.