19/08/2011

15 au 19 août 2011

–          Un homme debout contre une implantation israélienne (One man’s stand against an Israel Settlement) – The Independent, 18/08/2011

M. Ayid avait hérité de 25 dunums (6,25 hectares) de son père, mais il ya sept ans, un peloton de soldats israéliens et la police des frontières sont arrivés, isolant 1,5 hectares de sa propriété qui se trouvait dans les limites municipales de Jérusalem élargi. Il a regardé dans la frustration les bulldozers déchirer les terrasses agricoles où poussait du blé et poser les fondations de deux grands blocs d’habitation. La terre a été expropriée par une ordonnance du gouvernement israélien.

–          L’Etau se resserre autour de Tripoli où le CNT craint le massacre – Jeune Afrique, 18/08/2011

Forte de ses derniers succès militaires, la rébellion libyenne s’évertue à multiplier les fronts autour de Tripoli pour la couper de ses approvisionnements. Partout, la rébellion progresse, comme le montre la prise de la raffinerie stratégique de Zawiyah.
Le président du CNT Moustapha Abdeljalil interrogé par le quotidien panarabe Asharq al-Awsat, a dit qu’il craignait sur la bataille qui se profile à Tripoli  « une véritable boucherie au vu du comportement de Kadhafi ».

–          La fin de la désinformation (The End of Misinformation) – Dar Al Hayat, 18/08/2011

Enfin, les Libanais, et avec eux les Arabes et le monde, peuvent dire que la vérité sur l’assassinat de Rafic Hariri est devenu assez clair, avec ses caractéristiques définies avec précision, et qu’ils peuvent, après le début du procès des accusés – par contumace jusqu’à nouvel avis -, être certain que ce qu’eux et leur pays ont traversé, depuis la tentative d’assassinat de Marwan Hamadé en Octobre 2004, atteignant son apogée en Février 2005, et jusqu’à aujourd’hui, ne sont que les maillons d’une longue série dont les «protagonistes »sont bien connus, et  leurs objectifs bien exposés.

–          C’était une enquête orientée qui a discrédité la justice internationale – Al Watan, 19/08/2011

Le Tribunal spécial des Nations unies pour le Liban (TSL) a publié mercredi l’acte d’accusation complet visant des membres du Hezbollah dans l’attentat qui a tué l’ancien président libanais, Rafic Hariri, en 2005. Dans une interview accordée à El Watan, l’ancien journaliste de Radio France et écrivain Richard Labevière retrace les événements qui ont émaillé l’enquête sur l’assassinat de Rafic Hariri qui a été selon lui, orientée.

–          Les attaques terroristes ont endommagés la Paix entre Israel et l’Egypte (Terror attacks have damaged Israel’s Peace with Egypt) – Haaretz, 19/08/2011

La paix avec l’Egypte, un pilier central de la sécurité d’Israël depuis trois décennies, a été grièvement touchée jeudi. Une guerre active entre Israël et l’Egypte n’a pas encore éclaté, mais il y a hostilité, et des actes se déroulent sans entrave du territoire souverain de l’Egypte. Les Menaces de guerre du Premier ministre Benjamin Netanyahu pour punir ceux qui attaquent Israël ne dissuadent pas les organisations terroristes.