12/08/2011

8 au 12 août 2011

–          Les nouveaux plans de colonisation israéliens irritent les États-Unis et l’Union Européenne (Israel’s new settlement plans irk US and EU) Al Jazeera – 11/08/2011

La Maison Blanche a exhorté jeudi Israël et les Palestiniens d’éviter toute action qui compromettrait les efforts pour relancer les pourparlers de paix en panne alors que la politique étrangère européenne, Catherine Ashton, a exprimé vendredi son « profond regret » sur l’approbation par Israël de la construction de nouvelles colonies à Jérusalem-Est. Une fois encore, ces faibles réactions de la communauté internationale vont certainement encourager le gouvernement israélien à construire encore plus de colonies à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.

–          Exclusif: une visite à Hama, la ville syrienne rebelle qui refusait de mourir (Exclusive: A Visit to Hama, the Rebel Syrian City That Refused to Die) Time  – 11/08/2011

Cette ville est habituée à l’adversité. Les événements sanglants de 1982 – lorsque le père du président et prédécesseur, Hafez El-Assad, a détruit la ville pour son insurrection islamiste – sont encore vives. Presque chaque famille dans cette ville de quelque 800.000 familles ont perdu pendant cette période imbibé de sang l’un de leur membre. Aujourd’hui l’histoire se répète. Un document exclusif du TIME.

–          Les protestations forcent Israël à s’attaquer aux écarts de richesses (Protests Force Israel to Confront Wealth Gap) The New York Times – 12/08/2011

La poignée de familles riches qui dominent l’économie israélienne, les «tycoons», comme ils sont connus, même en hébreu, sont soudainement confrontés à une remise en question enragée des  familles de la  classe moyenne qui se plaignent que le pays, autrefois considéré comme un exemple de l’égalité, a aujourd’hui l’un des les plus grands écarts entre riches et pauvres dans le monde industrialisé.

–          Libye: le spectre d’une guerre civile à la somalienne Slate Africa 12/08/2011

Outre l’affrontement entre pro et anti-Kadhafi, on ne peut plus exclure que des factions, aujourd’hui encore unies au sein du CNT, puissent s’opposer les unes aux autres en ayant recours, le cas échéant, aux armes un peu à l’image de ce qui s’est passé en Somalie à la fin des années 1980. Un scénario catastrophe dont ne veulent absolument pas les membres de l’Otan car il remettrait en cause l’image d’une rébellion unie et solidaire contre Kadhafi.
–          Ramadan en Tunisie: liberté de culte retrouvée ou activisme islamiste? La Libre Belgique – 12/08/2011
Le premier ramadan sans Ben Ali a été marqué par un regain de pratique religieuse en Tunisie, où les mosquées et les écoles coraniques n’ont jamais connu autant d’affluence, un phénomène qui fait craindre un activisme islamiste, à un peu plus de deux mois des élections. L’excès de religiosité s’explique par un retour du refoulé. L’ancien régime exerçait de fortes pressions et une surveillance policières très stricte des mosquées », explique à l’AFP l’anthropologue Iqbal al-Gharbi.