16/12/2011

12 au 16 Décembre 2011

–         Le bilan de la répression en Syrie s’élève à 5 000 morts selon l’ONU – Le Monde – 12/12/2011

« Probablement plus » de 5 000 personnes ont été tuées dans la répression des manifestations en Syrie, selon une dernière estimation donnée, lundi 12 décembre, par la haut-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Navi Pillay. « Les enfants n’ont pas été épargnés. Les forces de l’Etat ont négligé les droits des enfants lors de leurs agissements pour réduire au silence la dissidence », a assuré Mme Pillay. Le Conseil de sécurité n’arrive pas à se mettre d’accord sur une résolution qui condamnerait la répression dans le pays. Un double veto, russe et chinois, a torpillé le 4 octobre un projet en ce sens.

–       Les activistes libyens exigent la transparence de la part du Conseil national de transition ( Libyan activists demand transparency from National Transitional Council) – The Guardian – 13/12/2011

Anti-government activists have set up a tent city in the eastern city of Benghazi in a second day of demonstrations against Libya’s ruling National Transitional Council. The protest camp sprang up in the city’s Maidan al-Shagara (Tree Square) after thousands of people joined demonstrations in Benghazi and Tripoli to demand transparency from the interim government. The protesters are calling for the NTC, led by Mustafa Abdul Jalil, Muammar Gaddafi’s former justice minister, to make its membership and voting decisions public. Protesters say they are concerned that the NTC may not meet its promise to hold elections in June next year, given the absence of work on compiling an election register or any announcements on the format of the new assembly.

–         La responsabilité de l’opposition syrienne ( The Responsibility of the Syrian Opposition ) – Dar Alhayat – 13/12/2011

Alors que la crise syrienne et que le conflit sectaire s’intensifient entre les différentes composantes de la société, l’étendue de la responsabilité – de toutes les différentes factions de l’opposition syrienne pour le bien de l’avenir du pays de – devient plus cruciale. Ceci se produit dans le cadre d’une tentative par le régime de faire croire qu’il a finalement découvert les avantages de l’opposition interne mais qu’il craint toujours l’opposition externe. Le régime accuse en outre l’opposition extérieure d’être motivée par des d’intérêts occidentaux (en particulier les Américains et Turcs).

–         Les Egyptiens se rendent aux urnes alors que la rivalité entre les partis est à son apogée ( Egyptians head to polls as party rivalry sharpens ) – Financial Times – 14/12/2011

Des millions d’Egyptiens se sont rendus aux urnes mercredi pour la deuxième étape des premières élections législatives post-révolutionnaires du pays , ce vote s’annonce comme une bataille entre les partis islamistes qui se battent pour le soutien des pauvres et pieux du pays. À certains bureaux de vote, le nombre d’électeurs semble avoir chuté par rapport à la première étape le mois dernier. Le suspens est moins présent depuis que les partis islamistes ont remporté 65 pour cent des voix au premier tour,et il y a peu de raisons de croire qu’ils s’en tireraient très différemment dans les deux autres étapes.

–          Algérie : une loi pour empêcher les associations d’intervenir dans les affaires de l’État – Jeune Afrique – 14/12/2011

Après une nouvelle loi sur les partis politique voté la semaine dernière, les députés algériens ont adopté mardi 13 décembre une loi qui soumet notamment les associations à caractère « religieux » à un « régime spécial ». L’opposition, qui voit dans cette réforme un renforcement de l’hégémonie étatique sur la société civile a vu la quasi-totalité de ses amendements, qui visaient à réclamer plus d’autonomie d’action et moins de « mesures bureaucratiques », rejetés.