20/01/2012

16 au 20 Janvier 2012

–          Les diplomates cherchent un consensus de l’ONU sur la Syrie ( Diplomats seek UN Syria consensus ) – Financial Times – 17/001/2012

Les hauts diplomates se réuniront à l’ONU, mardi prochain, pour forger un consensus du Conseil de sécurité sur la Syrie. Il s’agit d’un dernier effort pour arrêter l’effusion de sang qui a fait de la mission de paix de la Ligue arabe, qui a duré trois semaines, un simulacre dans le pays. Après la mort de 12 autres personnes dans le soulèvement contre le régime de Bachar al-Assad, qui dure depuis 10 mois. Les pays occidentaux envisagent de durcir une résolution proposée lundi par la Russie, l’un des principaux alliés internationaux du régime syrien.

–        Explosion de protestations: les Tunisiens désillusionnés se soulèvent contre le nouveau gouvernement ( Outbreak of protests: Disillusioned Tunisians rise up against new government) – Middle East Online – 17/01/2012

Une série d’actions de protestation ont paralysé certaines régions de la Tunisie un an après la révolte populaire de ce pays nord-africain qui a déclenchée les soulèvements du printemps arabe. Dans la région agricole pauvre de Siliana, une grève générale a paralysé entièrement l’activité économique à plusieurs endroits rapport l’agence d’information TAP. Les nouvelles autorités en Tunisie se heurtent encore à la flambée du chômage qui est de 19 pour cent au niveau national – jusqu’à 50 pour cent dans certaines zones de l’intérieur négligées depuis des décennies.

–          Libye : Les milices font toujours la loiSlate Afrique – 17/01/2012

Mais que devient-donc la Libye? Alors que la Tunisie est scrutée de manière quasi-quotidienne par les agences de presse internationales et tandis que la Syrie d’al-Assad est condamnée par la majorité de la communauté internationale, le pays de feu Mouammar Kadhafi semble avoir disparu des radars médiatiques autant que diplomatiques. Sur le terrain, c’est la confusion et l’ordre des milices. Chaque ville voire même chaque village, possède son groupe armé. Certes, le Conseil national de Transition (CNT) a solennellement ordonné la restitution des arsenaux avant la fin de l’année 2011. Peine perdue. Non seulement les fusils ne sont pas rendus mais il semble même que le marché noir de l’armement est actuellement l’un des plus prospères.

–          Les partisans d’El Baradei rejettent les fausses célébrations de la révolution ( ElBaradei supporters reject ‘fake’ revolution celebrations) – Almasry Al Youm – 19/01/2012

Les partisans de l’ancien directeur de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, Mohamed ElBaradei, ont rejeté jeudi ce qu’ils appelaient « de fausses célébrations » qui étaient prévues pour l’anniversaire du déclenchement de la révolution du 25 Janvier. La Campagne Populaire pour soutenir Mohamed ElBaradei, a exprimé sa position depuis que ce dernier a refusé d’être candidat à l’élection présidentielle pour protester contre la mauvaise gestion de la période de transition par Conseil suprême des Forces armées. Les dissensions entre les différentes forces politiques se sont faites de plus en plus ressentir concernant ces célébrations.

–        Moubarak, hors de portée de la justice civile ?Lalibre – 19/01/2012

La justice civile n’est pas habilitée à juger Hosni Moubarak, redevenu un militaire en exercice depuis qu’il a quitté le pouvoir, a assuré jeudi son avocat Me Farid el-Dib, lors du procès de l’ancien président égyptien. L’avocat s’est appuyé sur une loi adoptée en 1979, du temps du président Anouar el-Sadate, qui exempte les hauts chefs militaires de partir à la retraite et prévoit que s’ils sont amenés à occuper des fonctions civiles, ils reviennent ensuite à leur condition militaire.