06/01/2012

2 au 6 Janvier 2012

–        Les Egyptiens votent pour le dernier round des élections parlementaires (Egyptians Vote in Final Round of Parliamentary Elections )- New York Times – 03/01/2012

Les Frères musulmans a travaillé ont tenté de prendre de l’avance mardi, alors que les Egyptiens sont retournés aux urnes pour la phase finale des premières élections législatives depuis la chute de l’ancien président Hosni Moubarak. Les procureurs ont requis « la sanction la plus sévère »contre M. Moubarak. Avec l’ouverture du scrutin, certains analystes ont suggéré que le parti fondé par les Frères, le groupe islamiste qui est la force politique principale et la mieux organisée du pays, pourrait repartir avec une majorité nette des sièges dans le Parlement dans son ensemble au lieu de la pluralité indiquée par les résultats précédents.

–       Les groupes d’opposition en Syrie ne parviennent pas à un accord ( Syria opposition groups fail to reach accord) – Financial Times – 04/01/2012

Les tentatives visant à forger une coalition entre des groupes syriens d’opposition semblent avoir échoué, créant un dilemme pour les gouvernements occidentaux qui souhaitent avoir une voix unifiée de l’opposition au président Bachar al-Assad. Les militants de base exigeant la chute de M. Assad et l’intervention étrangère ont forcé le rejet d’un accord avec figures de l’opposition plus établies qui sont ouvertes au dialogue avec le régime. La difficulté de forger un parapluie d’opposition unique soulève des questions sur la façon dont le mouvement de protestation peut se développer en un gouvernement si le gouvernement Assad tombe prochainement.

–        Libye : le projet de loi électorale fait des étincelles – Jeune Afrique – 04/01/2012

Les nouvelles autorités libyennes ont présenté lundi 2 janvier le projet de loi électorale qui doit encadrer l’élection de l’Assemblée constituante du mois de juin. Plusieurs de ses dispositions suscitent déjà la polémique. Un document de 15 pages y établit les conditions d’éligibilité des candidats postulant à une place sur les bancs de la future assemblée. Constituée de 200 membres « élus au suffrage direct », ce corps législatif sera chargé de rédiger la nouvelle constitution du pays et d’organiser un référendum. La Constituante sera également en charge des affaires courantes du pays jusqu’à ce qu’une nouvelle élection désigne le futur gouvernement.

–         Doutes sur les « rencontres exploratoires » israélo-palestiniennes à Amman  – L’Orient le Jour – 05/01/2012

Les responsables palestiniens et israéliens exprimaient ouvertement hier leurs doutes sur les chances de succès de « rencontres exploratoires » en Jordanie qui doivent se poursuivre jusqu’à la fin du mois pour tenter de reprendre les négociations de paix. « Le processus de paix a échoué, il est fini, ce n’est plus la peine de tenter désespérément de ressusciter un cadavre et j’appelle à cesser d’entretenir l’illusion qu’on peut bâtir dessus », a écrit Marwan Barghouthi, principal chef de la deuxième intifada palestinienne, dans une lettre ouverte. De leur côté, responsables et médias israéliens exprimaient également hier leur pessimisme sur les perspectives d’une relance du processus de paix.

–        Les élections égyptiennes-Patience et sang-froid nécessaires ( Egypt’s elections – Patience and steady nerves required) – The Economist – 07/01/2012

Après l’année la plus turbulente de l’histoire récente de l’Egypte, beaucoup voient un sombre tableau en perspective. L’économie est gelée et en naufrage. Les intentions des islamistes qui semblent sécuriser la majorité aux législatives restent fâcheusement floues. Et l’oppressant « État de fond » mis en place par les services de sécurité et les politiciens de plus de 60 avec des tendances dictatoriales refont surface.