22/02/2012

Analyse

Analyse

RETOUR SUR LE CATCH-22 LIBYEN ET SES CONSÉQUENCES

13 avril 2012

Sur un bombardier au large d’une île méditerranéenne durant la seconde guerre mondiale, le capitaine d’aviation John Yossarian est témoin des ravages du militarisme débridé, de l’hubris et de l’incompétence de sa hiérarchie, de l’absurdité de la guerre. A chaque sortie aérienne, il risque inutilement sa vie pour obéir aux ordres d’un colonel uniquement préoccupé par l’obtention d’une promotion. Le seul moyen pour lui d’échapper à l’enfer : se faire déclarer fou. Un seul problème, l’article 22, qui stipule : « Quiconque veut se faire dispenser d’aller au feu n’est pas réellement fou. » Et bien évidemment quiconque est réellement cinglé ne fera pas la démarche de remplir le formulaire pour se faire déclarer fou. Dilemme inextricable, cercle vicieux, alternative maudite et absurde où l’on sort nécessairement perdant à tous les coups : c’est l’histoire de Catch-22, livre du romancier américain Joseph Heller, devenu un classique de la littérature américaine et un manifeste des opposants à la guerre du Vietnam. L’expression Catch-22 entrera dans le langage courant comme synonyme d’une ‘No-Win Situation.’

Lire la suite