02/05/2012

Analyse

Analyse

Oman : du Printemps Arabe au possible rôle crucial géostratégique de ce dernier

Entre la fin février et le début mars 2011, à Mascate, capitale d’Oman, ont eu lieu des manifestations pacifiques, auxquelles ont pris part des milliers de personnes pour exhorter les politiques de réforme, des emplois et demander de meilleurs salaires. Toutefois, la situation s’est détériorée à la suite des arrestations de manifestants, après les affrontements entre eux et la police. Dans une tentative d’étouffer les protestations, qui ont impliqué à la fois l’industrie et du pétrole et les services de sécurité et les activités portuaires, le Sultan Qaboos Bin Said Al Said a formé un nouveau gouvernement et il a annoncé des réformes: un salaire minimum pour les travailleurs du secteur privé, une allocation de chômage mensuel augmenté de 40%, la création d’un organisme de protection des consommateurs contre les prix des denrées alimentaires, la création de 50 000 nouveaux emplois et l’augmentation des subventions pour les étudiants de l’université. Toutefois, ces mesures se sont rapidement révélées insuffisantes: le peuple, insatisfait des mesures du gouvernement, a exigé plus de garanties et d’assurance pour les travailleurs locaux.

Lire la suite