23/05/2012

Analyse

Analyse

Bahraïn, laboratoire politique des pays du Golfe?

Le vocable « pays du Golfe » regroupe les six Etats monarchiques qui forment le Conseil de Coopération du Golfe (CCG) : Arabie Saoudite, Oman, Bahrain, Koweït, Qatar et Emirats Arabes Unis. En sciences politiques, la région est principalement étudiée pour ses aspects géopolitiques qui recoupent les questions des ressources pétrolifères, la politique américaine ou bien encore l’économie plus ou moins florissante qui attire les capitaux du monde entier. Cependant, dans le contexte du printemps arabe qui souffle sur la rive gauche de la Méditerranée, le Mashreq apparait comme le parent pauvre des contestations et des revendications citoyennes. Dès lors, comment analyser le changement politique dans cette région ?  Est-ce que les monarchies du Golfe persique ont « la politique de leur géographie » (Ammor, 2006) ? Sur la question du prisme géopolitique, un pays du Golfe en particulier se détache des autres : le royaume de Bahrain. Ce dernier est coincé entre l’Arabie Saoudite, l’Iran et le Qatar. Île peu étudiée par les politologues de la région, elle s’est fait néanmoins connaître du grand public, ces dernières années, avec l’organisation du Grand Prix de Formule 1, ou, plus récemment, avec les différentes manifestations politiques.

Lire la suite