17/12/2012

Les monarchies pétrolières du Golfe à l’épreuve du printemps arabe

Analyse

Les monarchies pétrolières du Golfe à l’épreuve du printemps arabe

par Elisabeth Vandenheede et Elisabeth Dubois, doctorantes en sciences politiques et en sciences sociales à l’Université Libre de Bruxelles

Depuis deux ans, une vague de révoltes déstabilise la plupart des régimes du monde arabe.  Face à ces changements et ces nouvelles perspectives d’avenir qui en ont surpris plus d’un, les chercheurs sont amenés à repenser les analyses, notamment du point de vue politologique.  En effet, il devient nécessaire de chausser d’autres lunettes pour observer et analyser les nouveaux défis qui s’imposent aujourd’hui au Sud de la Méditerranée et, particulièrement au Moyen-Orient. Dans ce contexte, les pétromonarchies du Golfe semblent être le parent pauvre du printemps arabe: les mouvements protestataires qui ont émergé dans les six pays arabes du Golfe (Arabie Saoudite, Oman, Emirats Arabes Unis, Qatar, Bahrain, Koweït) n’ont pas connu un grand succès, exception faite de Bahrain.

Lire la suite