23/03/2013

Du 16 au 22 mars

 

La France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis vont demander au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, d’envoyer une mission d’enquête en Syrie pour vérifier les accusations évoquant l’utilisation d’armes chimiques. Il s’agira de « faire une enquête sur l’ensemble du territoire (syrien) pour mettre la lumière sur toutes les allégations » venant de Damas et de l’opposition, a déclaré l’ambassadeur français, Gérard Araud.

 

Le président Barack Obama n’a pas apporté un nouveau plan de paix à Jérusalem mais  son discours, qui s’adresse  principalement  à un jeune public, était basé sur le faite qu’il faut  donner une autre chance à la paix. Sa mission à Jérusalem était double: d’une part, de « connecter » avec la jeunesse israélienne, d’autre part, pour récupérer  «la solution à deux Etats ».

 

La brutalité policière était une raison importante pour laquelle les Egyptiens en colère sont descendus dans les rues le 25 Janvier 2011, le premier jour de leur révolution. Mais, deux ans plus tard, il est de plus en plus évident que les choses n’ont pas vraiment  changé. Ces derniers mois, plusieurs cas d’enlèvements de militants de premier plan, dont certains sont morts après avoir été battus, ont été attribués aux services de sécurité.

 

Les séparatistes kurdes se préparent aujourd’hui à franchir l’étape la plus critique dans leurs efforts de mettre fin au conflit qui a duré 30 ans avec l’état Turque en faisant appel à un cessez le feu. Abdullah Ocalan le chef emprisonné du parti des travailleurs kurdes va profiter des festivités qui accompagnent la célébration du nouvel an kurde pour annoncer une trêve selon les politiciens kurdes qui ont récemment visité la prison turque de l’ile Imrali ou Ocalan a passé les 14 dernières années.

 

Une attention s’est portée progressivement sur les implications géopolitiques du printemps arabe. C’est largement reconnu que les processus  de changement en cours au Moyen-Orient et Afrique du Nord ne sont pas seulement sur ​​le niveau de la politique intérieure, mais aussi sur les dynamiques régionales de sécurité. Mais il n’a pas encore un encadrement qui soit capable de capturer les  dynamiques  stratégiques naissantes dans la région. Les États-Unis et l’Union européenne  répètent qu’ils se sont engagés à façonner leurs politiques autour des attentes et des opinions arabes.