21/03/2013

A propos de l’Algerie comme exception du « printemps arabe »

Analyse

A propos de l’Algerie comme exception du « printemps arabe »

par Nadji Safir, sociologue 

Alors qu’en ce mois de Mars 2013, la société algérienne est de nouveau traversée par d’importants mouvements sociaux, essentiellement animés par de jeunes chômeurs et articulés autour de leur revendications en matière d’emploi, le pays, replacé dans le contexte de ce qui a pu être appelé le « printemps arabe », continue encore d’être perçu comme une  exception.

Lire la suite