16/04/2013

Après le printemps, l’été ou l’hiver ? Les révolutions du « printemps arabe » vues par les écrivains arabophones

Le « printemps arabe » a profondément modifié la situation politique de plusieurs pays arabes, : Tunisie, Egypte, Syrie… Ce processus a entraîné notamment des changements de régime encore inimaginables il y a deux ans, personne n’ayant vraiment été capable de le prédire.
Cet ensemble d’événements est encore jeune et surtout inachevé, pourtant les écrivains du monde arabe s’en aussitôt emparés, rédigeant poèmes, nouvelles et romans à ce propos. Avant eux, quelques écrivains avaient même , « précédé » les événements en imaginant, dans la fiction, des événements proches des émeutes de Tunisie ou des manifestations de la Place Tahrir. Parallèlement, ces révolutions ont créé des débats parfois animés entre écrivains, les uns reprochant aux autres de ne pas avoir condamné assez tôt ou assez fort tel régime, par exemple. D’autres écrivains s’inquiètent des nouvelles forces politiques installées dans leurs pays, qui ne correspondent pas forcément aux attentes de la population qui était descendue dans la rue lors des manifestations du Caire ou de Tunis.
Ce cours-conférence du  Professeur Xavier Luffin sera l’occasion de passer en revue quelques textes dûs à des auteurs égyptiens, syriens et marocains notamment, écrits à la veille du printemps arabe, mais aussi pendant et après lui.
En pratique : La conférence «Après le printemps, l’été ou l’hiver ? Les révolutions du printemps arabe  vues par les écrivains arabophones » se déroulera  le mardi 16 avril 2013 de 17h00 à 19h00 au Palais des Académies [Écuries royales, rue ducale, 1 à 1000 Bruxelles] –Accès gratuit – Inscription souhaitée