12/04/2013

Du 6 avril au 12 avril

Le député de l’opposition libanaise pro-occidentale, a été nommé samedi Premier ministre du Liban, a annoncé la présidence de la République. Tammam Salam, une personnalité politique modérée, a été choisi à l’issue d’un consensus entre l’opposition et le camp du mouvement chiite Hezbollah, allié de Téhéran et de Damas.

Le président égyptien, l’islamiste Mohamed Morsi, a condamné dimanche 7 avril les violences contre les Coptes devant la cathédrale Saint-Marc du Caire et ordonné une enquête sur ces affrontements qui ont fait un mort.

Les opérations d’aide aux réfugiés syriens arrivent à un point de rupture faute de financements suffisants, a averti mardi à Genève le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Le gouvernement du Premier ministre Benkirane a besoin de prendre des mesures importantes pour répondre à une population de jeune qui exige de vastes réformes, écrit Bassam Aoun. Même la dynamique vécue par une monarchie au pouvoir qui est plus de mille ans peut être entravée par l’intransigeance d’une crise imminente régionale. Depuis le début du mouvement social marocain le 20 Février 2011, les réformes de masse ont été préconisées  sur une base régulière, dont la plupart sont dirigés vers la mauvaise gestion de l’administration de l’économie.

Les dirigeants de l’opposition syrienne renouvèlent  l’appel à l’aide en tant que ministres des Affaires étrangères du Groupe des huit nations se réunissent à Londres.Le Secrétaire d’Etat américaine John Kerry et d’autres ministres Affaires étrangères du G8 tiennent une deuxième journée de discussions à Londres axées sur la Syrie et la Corée du Nord. La Grande-Bretagne devrait appeler à plus d’aide pour l’opposition syrienne, mais il n’y avait aucun signe de changement majeur dans la politique, un jour après que les rebelles lance de nouveau  un appel aux armes…