31/05/2013

Du 24 au 31 mai

La nouvelle loi sur les organisations non gouvernementales (ONG) en Égypte, actuellement examinée par le Conseil consultatif, la chambre haute du Parlement égyptien, porterait un coup fatal à la société civile indépendante dans le pays, a déclaré Amnesty International.

« La chronique de l’échec annoncé » de la conférence internationale prévue à Genève « peut d’ores et déjà être écrite », estime Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences Po (Paris), membre du conseil scientifique de l’iReMMO. Ce qu’il faut, poursuit l’auteur du « Nouveau Moyen-Orient » (Fayard, 2013), c’est « donner les moyens » à la résistance « de reprendre pied en Syrie même, d’y établir une autorité alternative et de contester sur le terrain la toute-puissance du régime Assad ».

L’opposition syrienne affirme avoir réussi à envoyer des renforts, appartenant principalement à un groupe proche des Frères musulmans, dans la ville de Qoussair. Le chef par intérim de la coalition de l’opposition, George Sabra, a annoncé vendredi 31 mai, à la fin d’une réunion d’une semaine à Istanbul, que « quelque 1 000 combattants de toute la Syrie » avaient réussi à pénétrer dans cette place forte de la rébellion, située au centre-ouest du pays.

Militante du mouvement féministe né en Ukraine, Amina, 18 ans, était jugée ce jeudi pour avoir tagué un muret proche de la grande mosquée de Kairouan. Detenue depuis le 19 mai, elle restera en prison.

Le parlement libanais a voté pour reporter les élections censées de se dérouler en juin en raison de problèmes de sécurité sur le conflit en Syrie, disent les officiels.