27/09/2013

Du 20 au 27 septembre

U.N. Deal on Syrian Arms Is Milestone After Years of Inertia 26/09/2013The New York times

NATIONS UNIES – les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies ont convenu d’une résolution qui exigera que la Syrie renonce à ses armes chimiques, mais il n’y aura aucune pénalité automatique si les Syriens manquent de se soumettre, les officiels ont dit jeudi.

Le journaliste Ali Anouzla dans les griffes du pouvoir26/09/2013Courrier International

Après une semaine de garde à vue, le journaliste indépendant Ali Anouzla a été placé le 24 septembre en détention préventive pour incitation au terrorisme. Une arrestation arbitraire faite par un pouvoir qui renoue avec les pratiques autoritaires, dénonce Hicham El-Alaoui.

Europa kiest voorzichtige opstelling in VN-Syriëresolutie –26/09/2013Mo*

Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen, a déclaré à l’Assemblé Général des Nations Unies (NU) que l’Union européenne désire une résolution pour le conflit syrien, mais ne veut pas prendre parti concernant le conflit entre la Russie et les Etats Unies. La Commission européenne (CE) a annoncée dans un communiqué de presse que l’UE et ces membres Etats représentent conjointement le plus grand donateur d’aide d’urgence et de rétablissement en Syrie.

Iran : rencontre historique Kerry-Zarif et reprise des négociations27/09/2013LeMonde

Les négociations sur le nucléaire iranien reprendront les 15 et 16 octobre à Genève, a annoncé, jeudi 26 septembre à l’ONU, la chef de la diplomatieeuropéenne, Catherine Ashton.
Mme Ashton a fait ces déclarations après une rencontre sans précédent entre le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, et ses homologues des grandes puissances, dont les Etats-Unis, sur ce dossier, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU.

Liberté d’expression En tunisie : Tours de vis  –27/09/2013Lepoint

Un rappeur a de nouveau écopé de 6 mois ferme jeudi. Une affaire de plus qui inquiète l’opposition et les associations de défense des droits de l’homme. Bras dans le dos, tête baissée, Klay BBJ a accusé le choc :  »six mois de prison ferme » pour outrage à agent et atteinte aux bonnes moeurs. Dehors, les gamins de l’école d’à côté, qui l’avaient accueilli à son arrivée au tribunal d’Hammamet avec sifflets et applaudissements, sont d’abord hésitants, puis ils improvisent une manif :  »Libérez Klay ! » crient-ils en soulevant des nuages de poussière sous le regard courroucé d’une surveillante.