02/09/2013

Le chant du cygne des Frères Musulmans

Analyse

Le chant du cygne des Frères Musulmans

Par Clément Steuer, chercheur associé, Centre d’Études et de documentation économiques, juridiques et sociales(Cedej), Le Caire, membre du Cercle des chercheurs sur le Moyen-Orient (CCMO)

Si l’on cherche à dresser le bilan de la courte expérience des Frères musulmans égyptiens au pouvoir, le premier élément à sauter aux yeux est l’exacerbation de la polarisation de la société autour de l’opposition islamistes/sécularistes. Bien entendu, ce clivage est déjà ancien, et il domine la vie politique de la plupart des pays arabes depuis les années 1980. Mais en Égypte, la fracture semblait s’être quelque peu résorbée au cours des deux dernières décennies : alors que les principaux acteurs de l’islam politique – Frères musulmans en tête – proclamaient leur attachement aux principes de la démocratie, des droits de l’homme et de l’état de droit, les autres forces d’opposition avaient dans leur grande majorité accepté l’idée selon laquelle l’inclusion des islamistes au jeu politique était devenue nécessaire à la bonne marche du pays.

Lire la suite