23/09/2013

Tel-Aviv, Miroir des tensions originelles de la société israélienne ou «bulle » rédemptrice? Métaphores socio-historiques d’une ville-monde

Analyse

Tel-Aviv, Miroir des tensions originelles de la société israélienne ou «bulle »  rédemptrice ? Métaphores socio-historiques d’une ville-monde

Par Sébastien Boussois, senior advisor à l’Institut MEDEA, chercheur associé à l’ULB et au Centre Jacques Berque (Rabat)

Tel-Aviv a tout d’une grande capitale, mais pour des raisons politiques, elle ne l’est pas : c’est Jérusalem pour Israël(2). Pourtant, avec plus de trois millions d’habitants, la zone urbaine de Tel-Aviv qui regroupe 250 communes,constitue la plus grosse ville juive au monde, devançant largement New-York.Tour à tour symbole de la conquête sioniste, de la résistance politique juive à son environnement géopolitique arabe, de l’idéal collectiviste et socialiste,puis de l’entreprise néolibérale et spéculative, la ville blanche est prise dans de nombreuses contradictions qui n’en font nullement, comme toute grande agglomération, un espace homogène et égalitaire pour l’ensemble de ses concitoyens.

Lire la suite