18/10/2013

L’Association des Artistes Peintres d’Iran et le retour de la nouvelle peinture sur la scène artistique officielle en Iran dans les années 2000

Analyse

L’Association des Artistes Peintres d’Iran et le retour de la nouvelle peinture sur la scène artistique officielle en Iran dans les années 2000

Par Alice Bombardier

La peinture révolutionnaire diffusée par le régime de la République islamique d’Iran n’attirant plus les foules, ce dernier a modifié ses stratégies à la fin des années 1990 (sous l’ère réformatrice) et décidé, afin de garder la mainmise sur les manifestations artistiques en vogue, de faire preuve d’ouverture. J’entends explorer ici les développements récents de la nouvelle peinture (naqqashi-e djadid en persan, c’est-à-dire la peinture née du contact avec les avant-gardes occidentales et développée à partir des années 1940 dans le pays, se démarquant du paradigme artisanal ou académique) en cours de réhabilitation, mais qui demeure depuis la Révolution de 1979 essentiellement active au sein de l’espace privé. Des réformes ont été engagées par le gouvernement réformateur au début des années 2000 en faveur d’un retour de la nouvelle peinture sur la scène officielle, réformes qui ont connu par la suite des fluctuations.

Lire la suite