21/10/2013

L’incessant chaos libyen

Analyse

L’incessant chaos libyen

Par Giacomo Morabito, Diplômé à l’Université de Messina

Il y a deux semaines, des islamistes libyens ont appelé à mener des représailles contre les États-Unis après l’arrêt d’Abu Anas al-Liby, chef présumé d’Al Qaïda, qui avait été capturé le 5 octobre à Tripoli par un commando des forces spéciales étasuniennes puis transféré à bord d’un navire de guerre qui patrouillait en Mer Méditerranée. Depuis, il est interrogé par le High-Value Detainee Interrogation Group (HIG), une unité créée en 2009 pour interroger des suspects de terrorisme afin de déjouer de futurs attentats. Considéré suspect pour son rôle présumé dans les attentats de 1998 contre les ambassades des États-Unis au Kenya et en Tanzanie qui avaient fait 224 morts, al-Liby était recherché par le FBI qui avait mis sa tête à prix pour 5 millions de dollars.

Lire la suite