12/03/2014

A Zaatari, tout le monde charrie des poids trop lourds

Analyse

À Zaatari, tout le monde charrie des poids trop lourds

Par Baudouin Loos, chercheur associé à l’Institut Médéa.

Paru sur Le Soir, Sélection abonnés, le 10 mars 2014.

La vie est très difficile dans le camp de Zaatari, au nord de la Jordanie, où s’entassent quelque 100.000 réfugiés syriens.Chacun est arrivé là avec ses peurs, ses drames, ses souvenirs insupportables. Ceci n’est pas une ville. L’avertissement, répété, émane des responsables de l’ONU ou de l’UE rencontrés au camp de Zaatari. Pas une ville, mais 100.000 habitants quand même, sur un gros kilomètre carré. Points communs: ils sont tous syriens, réfugiés et traumatisés. 

Lire la suite