12/03/2014

Les pays du Golfe en pleine révolution diplomatique : ce que ça pourrait changer

Analyse

Les pays du Golfe en pleine révolution diplomatique : ce que ça pourrait changer

Par David Rigoulet-Roze, chercheur rattaché à l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS) et chercheur associé à l’Institut prospective et sécurité en Europe (IPSE) ainsi qu’au MEDEA (Bruxelles).

Paru dans Atlantico le 9 mars 2014.

L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont récemment rappelé leurs ambassadeurs en poste au Qatar. En cause : le soutien actif de Doha aux Frères Musulmans, réprouvé par les autres pays du Golfe… Atlantico : « L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont récemment rappelé leurs ambassadeurs en poste au Qatar. Quel a été l’élément déclencheur de cette décision sans précédent ? » David Rigoulet-Roze : « L’élément déclencheur du rappel des ambassadeurs de ces pétro-monarchies effectué le 5 mars 2014 est intervenu la veille à l’occasion d’une réunion du CCEAG (Conseil de Coopération des Etats du Golfe) ou plus simplement CCG (Conseil de Coopération du Golfe)[1].  »

Lire la suite