06/03/2014

Splendeurs et misères du libéralisme arabe

Politique

Splendeurs et misères du libéralisme arabe

Par Karim Emile BitarGéopolitologue et consultant, directeur de recherche à l’IRIS et directeur de la revue « l’ENA hors les murs », chercheur associé à l’Institut MEDEA.

Paru dans l’Orient littéraire (L’Orient-le-Jour) le 06 mars 2014.

L’une des principales raisons pour lesquelles les processus révolutionnaires déclenchés en décembre 2010 furent enthousiasmants est qu’ils ont enfin donné voix au chapitre aux libéraux, aux démocrates et aux progressistes du monde arabe, à tous ceux qui refusaient la sinistre alternative entre les cliques militaro-sécuritaires au pouvoir depuis des décennies et leurs oppositions islamistes radicales.

Lire la suite