22/09/2014

Les diasporas et réseaux transnationaux du Maghreb et du Moyen-Orient

Les diasporas et réseaux transnationaux du Maghreb et du Moyen-Orient

image-1

Coordonné par Rukiye Tinas

Dans la seconde moitié du XX siècle et au XXI siècle s’est beaucoup développé le phénomène de dispersion des populations à partir d’un État-nation et de constitution d’un espace transnational à partir d’un « champ migratoire », favorisant ainsi la constitution des « communautés transnationales ».

Les textes présentés dans cet ouvrage sont issus d’un workshop organisé par le Cercle des Chercheurs sur le Moyen-Orient (CCMO) tenu le 14 octobre 2013 à la Maison d’Europe et d’Orient à Paris.

 

Cet ouvrage se penchera sur plusieurs cas emblématiques :

– la construction historique et l’évolution de la relation entre la diaspora palestinienne et la mère-patrie

– la diaspora comme l’un des principaux enjeux politiques de l’immigration pour les États israélien et arménien avant et pendant la période d’indépendance contemporain

– la question de la migration circulaire à travers les exemples de la diaspora marocaine de l’Europe du Sud (en Catalogne, en Espagne ou dans le sud de la France, à Perpignan et Marseille)

– le rôle primordial joué par les commerçants kurdes de Turquie et d’Irak dans le processus de reconstruction de la région kurde en Irak, la Région Autonome du Kurdistan irakien

– les caractéristiques des Turcs qui vivent à l’étranger, en particulier en Europe depuis le début des années 1960, leurs rapports avec leurs pays d’accueil et la mère-patrie, ainsi qu’avec le gouvernement AKP en place depuis 2002.

 

Rukiye TINAS est docteure en science politique. Spécialiste de la Turquie, elle assure actuellement des cours à l’IEP de Lyon en tant qu’ATER sur la politique étrangère turque et les questions socio-économiques et socio-politiques dans le monde arabe et/ou musulman en général. Elle travaille également sur l’islamisme. Enfin, elle est chercheure associée à l’Institut Européen de Recherche sur la Coopération Méditerranéenne et Euro-arabe (MEDEA) à Bruxelles.