17/10/2014

Revue de presse du 10 au 17 octobre

La conscience écologique s’éveille à Istanbul – 14/10/2014 – MO*Magazine

La sensibilité écologique s’est développée à Istanbul ces dernières années. C’est la conclusion d’un groupe de personnes engagées, un an après le soulèvement du park Gezi, qui a commencé comme une action de sauvegarde des arbres et s’est transformé en un mouvement de contestation du gouvernement dans tout le pays.

 

La menace de la “somalisation” hante le Yémen – 14/10/2014 – Al Monitor

Les parties en conflit du Yémen s’accrochent à leurs exigences, qui pourraient conduire à un échec de l’Accord pour la paix et le partenariat signé par les Houthis. Cet accord, le deuxième signé par les parties yéménites en conflit depuis 2011, menace d’échouer une fois de plus. Pendant ce temps, il n’est plus possible de distinguer les jeunes politiciens des vieilles élites, surtout en ce qui concerne le manque de fiabilité dans le respect des accords et l’incapacité d’assurer un consensus minimal qui permette de contourner l’effondrement de l’Etat dans le pays le plus pauvre du Moyen Orient.

 

Le « New York Times » révèle l’existence d’armes chimiques abandonnées en Irak – 15/10/2014 – Le Monde

George W. Bush était parti en guerre contre l’Irak en 2003, à la recherche d’armes de destruction massive. A la place, les troupes américaines ont découvert des armes chimiques vétustes, selon les révélations du New York Times publiées mardi 14 octobre. Des informations jusqu’ici tenues secrètes, malgré les séquelles dont souffrent aujourd’hui certains soldats américains et irakiens exposés aux substances toxiques. Alors que l’emprise de l’Etat islamique sur le territoire irakien s’étend, les langues se délient. Voici résumée en sept points-clés la longue enquête du New York Times.

 

Comment la France veut lutter contre le cyberdjihadisme – 15/10/2014 – Le Figaro

L’article 9 du projet de loi actuellement en débat au Sénat prévoit notamment la suppression de certains contenus sur internet. Une mesure considérée par certains comme «liberticide».

Il y a une dizaine d’années la présence de l’islam radical sur internet se résumait à une dizaine de sites salafistes ultra spécialisés et à quelques vidéos de Ben Laden ou d’autres chefs de guerre filmés face caméra en train de prononcer des fatwas. Désormais ce sont des milliers d’images, de vidéos et de contenus qui transitent via Facebook, Twitter, Youtube ou Instagram, faisant l’apologie du djihad et encourageant les candidats au terrorisme à faire le pas.

 

La ville libyenne de Benghazi se prépare au combat – 16/10/2014 – Al JAzeera English

Les combats se poursuivent entre les milices rivales, tandis que l’Egypte a rejeté des rapports faisant état de son implication dans les attaques sur les positions islamistes. Les forces loyales à Khalifa Haftar, un ancien général libyen, ont renouvelé leur tentative de récupérer la seconde ville libyenne de Benghazi des mains des combattants islamistes, alors que des rapports mettent en évidence le soutien de l’Egypte et du gouvernement officiel de la Libye.

 ©REUTERS/Khaled Abdullah |Sjiietische Houthi militanten  patrouilleren in de omgeving van een massabegrafenis van de slachtoffers van een zelfmoordaanslag op de aanhangers van de Houthi group, in Sanaa op 14, Oktober 2014

©REUTERS/Khaled Abdullah |Une patrouille de militants shiites houthis aux environs du lieu où les obsèques des victimes d’un attentat suicide contre des partisans du groupe shiite Houthi se sont déroulées à Sanaa, le 14 octobre 2014.