27/10/2014

Un grand colloque sur les villes arabes à la Mairie de Paris

Par Sébastien BoussoisInstitut MEDEA
Le colloque sur les Villes du Monde arabe, qui s’est déroulé le 23 octobre 2014 à la Mairie de Paris, coorganisé par le Cercle des Chercheurs sur le Moyen-Orient, le CEDEJ (Le Caire), la revue Moyen-Orient, et l’institut MEDEA, a été un grand succès scientifique.
Plus d’une centaine de personnes ont assisté toute la journée à un programme d’interventions extrêmement fourni, riche, et diversifié, ouvert tôt le matin par l’ambassadeur de Palestine à l’UNESCO, Elias Sanbar.
Ce dernier est revenu sur le rôle déterminant et stratégique que joue Jérusalem pour les Israéliens et les Palestiniens et a appelé à ce que la ville trois fois sainte reste une ville qui rassemble plus qu’elle ne divise. Parce que le changement des sociétés s’opère bien souvent dans les villes, il était impératif de revenir lors du colloque annuel du Cercle des Cercheurs sur le Moyen-Orient, sur l’importance qu’elles ont joué depuis trois ans dans le bouleversement régional qu’a connu la région.
Quatre tables rondes se sont succédé toute la journée, autour de quatre grandes thématiques : les définitions diverses de la ville arabe, la situation des villes en guerre et en révolte, la place des citoyens et des citadins au milieu de celles ci, la place des villes nouvelles et du changement politique et social.
Volontairement pluridisciplinaire, la journée d’études a touché à de nombreux éléments majeurs de compréhension des sociétés orientales ; religion, politique, identité, sexe, alcool, arts, culture, économie, etc. Le prochain colloque traitera en 2015 des frontières et devrait voir le renouvellement des prestigieux partenariats de cette année