12/12/2014

Revue de presse du 5 au 12 décembre

L’Allemagne s’efforce de faire face à la hausse des demandes d’asile – 9/12/2014 – BBC News
L’Allemagne est le pays d’Europe qui reçoit le plus de réfugiés et de demandeurs d’asile en provenance du Moyen-Orient. Les chiffres ont rapidement augmenté ces dernières années. En effet, le gouvernement estime que 200 000 personnes pourraient demander asile en Allemagne en 2015. Au plan financier, les réfugiés relèvent de la responsabilité de chaque lander qui doit notamment leur fournir un abris, de la nourriture, des soins médicaux et des vêtements. Tandis que la plupart des Allemands désirent contribuer à l’aide, certains ont le sentiment que leur pays s’est déjà largement acquittée de son devoir.

Haro sur les travailleurs étrangers en Arabie saoudite – 10/12/2014 – orientXXI
Depuis plus d’un an, les travailleurs étrangers qui se trouvent en situation irrégulière en Arabie saoudite sont la cible d’une campagne pour les forcer à rentrer dans leur pays. Avec une extrême brutalité, les autorités ont expulsé des centaines de milliers d’entre eux. Pourtant, le départ d’un immigré ne crée pas automatiquement un emploi pour un Saoudien et des secteurs comme le bâtiment pâtissent déjà d’une pénurie de main d’oeuvre.

Un nombre record de migrants ont péri dans le Méditerranée en 2014 – 10/12/2014 – Le Figaro
Jamais ils n’ont été autant en quête d’un avenir meilleur. La Méditerranée est devenue «la route la plus mortelle du monde» en 2014, avec au moins 3419 migrants qui ont perdu la vie en tentant de la traverser depuis janvier, a annoncé mercredi l’agence des Nations Unies en charge des réfugiés (HCR). Depuis le début de l’année, ce sont plus de 207.000 migrants qui ont essayé de franchir la Méditerranée, un chiffre presque trois fois plus élevé que le précédent record de 2011 lorsque 70.000 migrants avaient fui leur pays pendant le printemps arabe.

Etat islamique : « Le problème est à Damas »  – 10/12/2014- Le Monde
L’Arabie saoudite fait partie des pays arabes participant à la coalition, sous égide américaine, contre l’Etat islamique (EI). Ses avions de chasse bombardent la Syrie mais ne prennent pas part aux opérations en Irak. Turki AlFaysal, ancien chef des services de renseignement saoudiens et ex ambassadeur à Londres et à Washington, va participer cette semaine à l’édition 2014 de la World Policy Conference, à Séoul, et revient pour Le Monde sur la position de son pays dans la lutte contre l’EI et sur l’Iran.

La Tunisie toujours dans la mire de la crise libyenne– 11/12/2014 – Alakhbar English
Lundi 8 décembre, les médias tunisiens déclaraient que des commandos de l’armée avaient arrêté un chef du groupe libyen Fajr qui contrôle Tripoli. Le ministre de l’intérieur n’a pas démenti l’information. L’infiltration du chef milicien en territoire tunisien confirme les inquiétudes de Tunis relatives à la possible incursion de rebelles armés qui combattent le général Khalifa Haftar en Libye. Cette préoccupation s’attache en particulier aux groupes qui contrôlent le passage frontalier stratégique de Ras Jdir. Les forces d’Haftar y sont engagées dans des combats sanglants depuis la fin de la semaine dernière pour déloger des groupes armés “illégaux”, selon les déclarations consécutives à l’”Opération Dignité” menée par Haftar.

Handout photo shows a group of 104 sub-Saharan Africans on board a rubber dinghy preparing to board the NGO Migrant Offshore Aid Station ship Phoenix some 25 miles off the Libyan coast

Un groupe de 104 migrants secourus en octobre par une ONG en Méditerranée | © Darrin Zammit Lupi / Reuters