05/12/2014

Revue de presse du 29 novembre au 5 décembre

Qui sauvera les migrants du cimetière de la Méditerranée ? – 29/11/2014 – Rue89

En laissant tomber Mare Nostrum, l’Europe tourne le dos à la plus grande opération humanitaire lancée en Méditerranée, qui a permis de secourir plus de 150 000 personnes. Avec Triton, la priorité redevient le contrôle des frontières. Reportage.

Les réfugiés syriens en Europe : le droit n’est pas de leur côté – 30/11/2014 – Al Jazeera

Plus de 150 réfugiés syriens, dont des personnes âgées, des femmes et des enfants, manifestent pacifiquement devant le parlement grec depuis le 19 novembre. Certains d’entre eux sont en grève de la faim depuis lundi et plusieurs ont été hospitalisés. Les réfugiés réclament un document de voyage approprié pour quitter la Grèce, un pays frappé par la crise qui est dans une situation économique trop dramatique pour leur permettre de réaliser leurs espoirs. Malheureusement, et malgré le comportement exemplaire des réfugiés, les autorités grecques ne peuvent accorder légalement aux manifestants le droit de voyager librement dans d’autres pays européens et de chercher un travail ou de demander l’asile là-bas.

À Mossoul, la vita non è bella…  – 02/11/2014 – L’Orient le jour

Malgré leurs promesses, les jihadistes de l’EI n’ont pas amélioré les conditions de vie des habitants. Quand les jihadistes du groupe État islamique (EI) ont pris le 10 juin la deuxième ville d’Irak, Mossoul, leur propagande promettait aux habitants une vie meilleure. Car, comme l’indique son nom, cette organisation n’entend pas seulement conquérir. Elle veut aussi gérer la vie quotidienne, à la manière d’une entité étatique.

La possibilité d’une remise en liberté anticipée de Moubarak conduit à des manifestations – 02/12/2014 – Dewereldmorgen

Des groupes de citoyens se rassemblent dans les rues pour protester contre la possible remise en liberté anticipée de Hosni Moubarak (86 ans). L’ancien président égyptien ne sera pas jugé pour les accusations de corruption et de complot. Avec ce jugement, les gens craignent la chute de la révolution égyptienne. Tout cela est-il arrivé en vain ?

Le trafic d’êtres humains en Libye explose – 2/12/2014 – Middle East Eye

Depuis la révolution libyenne en 2011, l’Etat de droit et la sécurité dans les Etats d’Afrique du Nord se sont désintégrés, laissant place à une mosaïque de milices et de centres de détention, la plupart opérant hors du contrôle de l’Etat. Le trafic lucratif d’être humains, de pétrole, de nourriture, de biens, de drogues et d’armes le long de la frontière poreuse du sud avec le Niger, le Tchad et le Soudan a augmenté de façon significative et le nombre de migrants de Libye qui atteignent l’Europe par la mer est effarant.

réfugiés syriens

© Getty | Des réfugiés syriens se rassemblent sur la place Syntagma pour demander l’aide du gouvernement grec. 

© Getty