12/01/2015

Revue de presse du 5 au 11 janvier

« Charlie Hebdo » va continuer de paraître et lance un appel aux dons ‒ 8 janvier 2015 ‒ Le Monde

C’est la meilleure nouvelle depuis l’attaque qui a visé la rédaction de Charlie Hebdo : l’hebdomadaire satirique va « sortir la semaine prochaine », a assuré, jeudi 8 janvier, l’urgentiste Patrick Pelloux, chroniqueur du journal. Une information confirmée un peu plus tard par l’avocat du journal, Richard Malka, qui annonce que « Charlie Hebdo sortira mercredi prochain et sera tiré à un million d’exemplaires », contre 60 000 habituellement.

Flagellation d’un Saoudien ‒ 9 janvier 2015 ‒ The New Yorker

L’Arabie Saoudite, qui se présente comme le “gardien de l’Islam”, a diffusé mercredi dernier une déclaration par le biais de ses agences de presse condamnant l’attaque contre Charlie Hebdo : « un acte terroriste lâche qui n’a rien à voir », qui est « incompatible avec l’islam ». Pourtant vendredi dernier, le gouvernement a tiré de sa cellule de Jeddah le bloggeur Raif Badawi, l’a acheminé sur une place en face d’une mosquée, et lui a administré « la première étape » ‒ 50 coups de fouets ‒ d’une flagellation publique. Comme pour Charlie Hebdo, le délit de Badawi impliquait l’usage de sa liberté d’expression, souvent accompagnée d’une pointe de sarcasme. Il est censé recevoir à nouveau 50 coups de fouets chaque vendredi des 19 prochaines semaines. Il risque également 10 ans d’emprisonnement et une amende supérieure à 250 000 dollars.

Nasrallah : Les takfiristes ont fait plus de tort au Prophète que les caricatures qui le visaient ‒ 10 janvier 2015 ‒ L’Orient le Jour

À l’occasion de la semaine de « l’unité islamique » et pour célébrer la fondation de l’association Imdad qui prend en charge plus de 4 000 orphelins, le secrétaire général du Hezbollah a prononcé un discours dans lequel il a estimé que les groupes jihadistes constituent actuellement la plus grave menace pour l’islam, les musulmans, le Coran et le prophète Mohammad.

Tu n’es pas Charlie ? Vraiment ? ‒ 10 janvier 2015 ‒ L’Orient le Jour

Il aurait été bien embêté, Hassan Nasrallah, si la fatwa émise le 14 février 1989 par l’ayatollah Khomeiny contre Salman Rushdie avait abouti au meurtre du romancier. Il aurait été bien embêté, Hassan Nasrallah, si en 2006, après que Charbel Khalil l’eut caricaturé dans ses Basmét Watan, ses partisans avaient détruit la LBCI et lynché le comique. Bien embêté si, toujours en 2006, à l’époque de la publication des caricatures du Prophète…

Le massacre le plus meurtrier de Boko Haram: 2 000 morts pressentis au Nigéria ‒ 10 janvier 2015 ‒ The Guardian

Des centaines de corps- trop nombreux pour les dénombrer- demeurent éparpillés dans la brousse nigérienne, suite à l’attaque islamiste qu’Amnesty International a décrit comme la « plus meurtrière » de l’histoire de Boko Haram.