13/02/2015

Revue de presse du 6 février au 13 février

Jeunesses arabes, des acteurs essentiels souvent marginalisés – 6 février 2015 – OrientXXI

Acteurs essentiels des révolutions arabes, les jeunes restent souvent maintenus à la marge des processus politiques. C’est pourtant d’eux que dépend l’avenir de ces pays. Et ce sont leur place et leurs aspirations qui sont au centre de la première rencontre organisée par Orient XXI le 6 février à Tunis.

 

Le roi Abdallah, chef de guerre pour une intervention arabe en Syrie ? – 10 février 2015 – Courrier International

Depuis l’exécution du pilote jordanien Maaz Al-Kassasbeh, son pays est en première ligne dans la guerre contre Daech. En outre, des voix saoudiennes s’élèvent pour inciter Amman à prendre les rênes d’une « guerre des Arabes sunnites » en Syrie et en Irak.

 

L’histoire se répète-t-elle en Egypte ? – 10 février 2015 – Al Akhbar

Est-ce que l’histoire se répète à nouveau en Egypte, ou est-ce que ce sont les mêmes erreurs qui se commettent une fois encore ? Il y’a quatre ans, l’opposition a appelée à boycotter le second tour des élections étant donné la victoire écrasante du Parti National Démocratique (PND), aujourd’hui dissous. Il a su remporter 95% des sièges même dans les districts où les candidats néo-démocrates avaient perdu tout soutien populaire de la part des candidats de l’opposition et des partis indépendants.

 

Le responsable de Sharia4Belgium condamné à douze ans de prison. – 11 février 2015 – Le Monde

Plusieurs membres du groupuscule islamiste belge Sharia4Belgium ont été reconnus coupables mercredi 11 février d’avoir formé une « organisation terroriste ». Fouad Belkacem, 32 ans, idéologue et principal prédicateur, a été condamné par le tribunal correctionnel d’Anvers à douze ans de prison pour avoir dirigé ce groupe d’inspiration salafiste, considéré comme le premier pourvoyeur en Belgique de combattants pour la Syrie.

 

Des centaines de migrants seraient morts dans la Méditerranée cette semaine – 11 février 2015 – The Guardian

Plus de 300 migrants auraient été noyé dans la Méditerranée cette semaine, un événement qui soulève de nouvelles préoccupations concernant la logique de la décision morale de l’Europe de réduire les effectifs des opérations de sauvetage maritimes en automne dernier.