20/03/2015

Revue de presse du 13 mars au 20 mars

Qu’es ce qui nous éloigne du conflit Syrien ? – 16 Mars – Al Jazeera.

Les syriens souffrent, et, quatre ans plus tard, il n’y a toujours pas eu de réelle tentative pour arrêter cela.

A l’occasion du quatrième anniversaire du soulèvement syrien, je me rappelle d’une histoire que m’avais une fois racontée mon ancien professeur damascène, Shaikh Bashir al-Bani. L’histoire était celle d’un homme qui essayait de se concentrer sur son Tawaf ou circumambulation de la Kaaba durant le Hadj (pèlerinage).

Le gaz de schiste enflamme le sud de l’Algérie- 16 Mars – OrientXXI

Plus de deux mois de mobilisation contre l’exploitation du gaz de schiste, et la population d’In Salah, soutenue par une coalition de partis d’opposition ne recule pas. En face, le gouvernement d’Abdelaziz Bouteflika, mis en difficulté, affiche une attitude ferme et refuse le dialogue. Un bras de fer à haut risque sur fond de crise énergétique.

Les progrès en Iran alarment l’Arabie Saoudite et le Golfe – 13 mars – The Guardian

Les Arabes pensent que Bagdad,Damas,Beyrouth et Sanaa sont sous l’effet du contrôle iranien -Si les sanctions américaines sont plus souples, le pouvoir iranien pourrait d’accroître.

Les commandants des Gardiens de la Révolution islamique de l’Iran (IRGC) ont travaillé des heures supplémentaires, affichant leurs réalisations dans le Moyen-Orient puisque les négociations internationales sur le programme nucléaire du pays entrent dans une phase critique, voire, peut-être définitive.

Des élections pour rien en Israël ? : Un seul Horizon, la poursuite de l’occupation- 17 Mars – OrientXXI

Les Israéliens désigneront leurs députés ce mardi 17 mars, à la suite de la dissolution du Parlement par Benyamin Nétanyahou. Celui-ci, qui pensait remporter facilement le scrutin, se retrouve en position difficile selon les sondages. Mais, quel que soit le futur premier ministre, la politique de colonisation et d’occupation des territoires palestiniens demeurera inchangée.

Le danger réel et imminent de la Tunisie.  – 18 Mars – The Guardian

La « Révolution du jasmin » pourrait être la seule réussite du printemps arabe, mais le réseau de recrutement djihadiste dans la région continue d’enrayer le développement de la Tunisie.

La Tunisie est souvent décrite comme la seule réussite du printemps arabe. C’est la « Révolution du jasmin » en 2011 qui a permis de détrôner un dictateur corrompu, d’une manière relativement pacifique. Elle a aussi permis d’ouvrir la voie à une transition vers des élections et les habitudes démocratiques. Mais le petit pays d’Afrique du Nord a aussi un problème grave : le djihadisme – comme cela a été tristement illustré par l’attaque sanglante de ce mercredi au musée de Tunis.