03/04/2015

Revue de presse du 27 mars au 3 avril

La Crise au Yémen – Briefing – 1er avril – The Guardian

Guerre par procuration dans le pays entre l’Arabie saoudite et l’Iran va vers plus d’instabilité tant qu’un partage du pouvoir ne puisse être convenu.

Le pays le plus pauvre et le plus incompris du monde arabe a été confronté à de multiples crises depuis des années: une pénurie de pétrole et de l’eau, une population en croissance rapide, la faim, la dictature, la corruption, une présence terroriste internationale et des différences régionales et politiques internes profondes. Maintenant, une escalade de rivalité régionale entre les voisins l’Arabie saoudite et l’Iran a déclenché une guerre plus importante qui menace le chaos et un possible effondrement.

Accord sur le nucléaire iranien : ils ont signé ! CETTE ENTENTE CONTRIBUERA-T-ELLE À TIRER LE PROCHE-ORIENT DU CHAOS ? – 2 avril – OrientXXI

Le jeudi 2 avril au soir, les représentants du groupe G-5 + 1 (les membres du conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne) et ceux de l’Iran réunis à Lausanne sont parvenus à un accord sur le contrôle du nucléaire iranien et sur la levée des sanctions internationales. Cette signature ne marque pas seulement le début de résolution d’un problème qui empoisonne les relations au Proche-Orient, mais pourrait contribuer à atténuer les tensions dans la région en réintégrant l’Iran dans le jeu diplomatique.

L’Irak et la Syrie «terminent l’école» pour les extrémistes étrangers. – 2 avril – The Guardian.

 Selon un rapport des Nations Unies, le nombre de combattants étrangers rejoignant al-Qaida et de l’Etat islamique en Irak, la Syrie et d’autres pays a grimpé à plus de 25 000 dans plus de 100 pays

L’Irak et la Syrie sont devenus des «écoles de finition internationales» pour les extrémistes selon un rapport de l’ONU qui affirme que le nombre de combattants étrangers rejoignant des groupes terroristes a grimpé à plus de 25 000 de plus de 100 pays.

Petite crise au sein du régime en Turquie. PRÉSIDENTIALISATION DU POUVOIR ET PROBLÈME KURDE – 2 avril – OrientXXI

Le récent désaveu public de Recep Tayyip Erdogan par le vice-premier ministre Bülent Arinç manifeste l’agacement du gouvernement face à l’action et au pouvoir présidentiels, en particulier dans le processus de négociations sur la question kurde. Cette crise est une première dans l’histoire de l’AKP. Bien que mineure, elle permet toutefois de dresser des perspectives sur l’agenda politique turc à l’approche des élections législatives.

Les Palestiniens mettent en garde Israël sur les restrictions de Pâques – 3 avril –  Al Jazeera

Après la difficulté annuelle d’accéder à des sites religieux, le souhait des Palestiniens de poursuivre «d’autres moyens» si des restrictions continuent.

Jérusalem – les palestiniens chrétiens ont déclaré qu’ils ne toléreraient pas une répétition des restrictions israéliennes à la violence et qui, au cours des dernières années, ont entaché les festivités de la Semaine Sainte – se déroulant le dimanche de Pâques – et ont juré de poursuivre par «d’autres moyens» si aucun des changements marquants sont faits.