08/05/2015

Revue de presse du 1er mai – 8 mai 2015

La dérive morale de l’armée israélienne à Gaza – le 4 mai – Le Monde

Eté 2014, bande de Gaza. Un vieux Palestinien gît à terre. Il marchait non loin d’un poste de reconnaissance de l’armée israélienne. Un soldat a décidé de le viser. Il est grièvement blessé à la jambe, ne bouge plus. Est-il vivant ? Les soldats se disputent. L’un d’eux décide de mettre fin à la discussion. Il abat le vieillard.

En Israël, les Éthiopiens sont les nouveaux Marocains – le 5 mai – Slate

Les manifestations violentes en Israël de juifs éthiopiens rappellent étrangement les manifestations des originaires d’Afrique du Nord dans les années 1970. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. La cohabitation de communautés de différentes contrées ne se fait pas sans heurts, même si elles ont en commun la même religion. Hier, les juifs d’Afrique du Nord souffraient de discrimination et aujourd’hui c’est au tour des juifs éthiopiens, victimes en plus de racisme.

 

Le Yémen à travers sa littérature : une nation assiégée – le 5 mai – Middle East Monitor

La récente campagne de bombardements de l’Arabie dirigée contre le Yémen a été réduite au récit simpliste d’une fracture entre sunnites et chiites a milieu d’un conflit national – qui rappelle d’un  « choc des civilisations ». Ce paradigme sectaire attribue à tous les conflits à la notion de frontières culturelles développées au cours des siècles.

 

Casse-tête économique pour l’AKP en Turquie – le 6 mai – OrientXXI

Aux élections législatives du 7 juin prochain, l’adversaire le plus dangereux pour les sortants de l’AKP — majoritaires à la Grande Assemblée nationale depuis treize ans — ne sera pas politique mais économique. L’inflation, le chômage, la dépréciation brutale de la monnaie, en un mot la crise, inquiètent les milieux d’affaires comme la population.

 

De nouvelles attaques chimiques signalées en Syrie, des dizaines de blessés – le 8 mai – The Guardian

Des militants syriens et un médecin ont rapporté jeudi des nouvelles attaques chimiques présumés dans la province d’Idlib, a nord-ouest du pays, faisant souffrir plusieurs dizaines de personnes d’asphyxie.