11/10/2016

Revue de Presse semaine du 3-7 octobre 2016.

« Plan Marshall pour la Tunisie » : un appel à la dette-Nawaat- 3 octobre 2016.

Suite à un appel émit par le cercle Kheireddine, le parlement européen a estimé que la Tunisie pouvait bénéficier d’une sorte de plan Marshall dans une résolution adoptée le 14 septembre. Ce plan se déroulerait sur 5 ans et viserait à mobiliser 20 milliards d’euros. Le parlement européen considère qu’une telle initiative permettrait de soutenir le développement démocratique, économique et social. Les signataires du document d’appel à mobilisation de la communauté international en faveur de la Tunisie rassemblent à la fois des figures importantes du passé et du présent.

La chute et la montée de la gauche marocaine-Aljazeera-4 octobre 2016.

En cette semaine d’élection au Maroc, le déclin du Parti socialiste l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) ouvre la porte aux groupes apparentés à la gauche radicale. L’USFP était le principal parti de l’opposition dans les années 1970/80. Il a par la suite déçu son électorat lors de sa participation aux gouvernements de coalition entre 2002 et 2011. De même, un autre Parti traditionnel de gauche a perdu en popularité : le Parti du progrès et du socialisme. Driss Maghraoui, professeur à l’Université Akhawayne, estime que ce phénomène est dû au fait que les deux partis ont évolué dans le système sans pour autant le changer, menant à une perte de leur légitimité. Cela a ouvert la porte à trois partis d’extrême gauche, réunis sous le nom de Fédération de la Gauche Démocratique. Ce sont le soutien de plusieurs figures du « Mouvement du 20 février », actif lors des manifestations en 2011.

L’implacable politique fiction irakienne-Orientxxi-5 octobre 2016.

Si le recul de L’Etat Islamique en Irak a permis au Premier ministre Al-Abadi de gagner des points, cela n’a  pas permis au régime irakien de renforcer son pouvoir et sa crédibilité aux yeux de sa population. En effet, malgré son image de chiite modéré, le Premier ministre n’a pas réussi à réformer le système politique et à sortir des anciennes dynamiques de pouvoir. Le régime politique est toujours proie à la corruption et n’arrive pas, malgré le soutien de la communauté international, ni à venir à bout de l’EI, ni à mettre en place des services publics effectifs. Selon Loulouwa Al-Rachid, le pays affiche une politique fictionnelle  où le régime est structurellement dépourvu de capacités politiques.

La Maison Blanche accuse Israël d’abus de confiance-Dailystar-6 octobre 2016

La maison blanche a accusé Israël de ne pas tenir parole seulement quelques jours après qu’Obama ait assisté aux funérailles de Shimon Peres et ait approuvé le budget d’aide militaire au pays. Elle a en effet dénoncé le projet de construction d’une nouvelle colonie dans la West Bank, considérant qu’il entrait en contradiction avec les déclarations publiques du pays affirmant qu’il n’avait pas l’attention de créer de nouvelles colonies. Cette colonisation des territoires Palestinien consiste en une violation du droit international et est considérée comme étant un obstacle majeur à l’établissement de la paix.

Syrie: le Conseil de sécurité discute d’Alep, où les forces pro-régime avancent-RTBF-7 octobre 2016.

Une réunion d’urgence du Conseil de sécurité a eu lieu ce vendredi pour discuter de la désastreuse situation humanitaire d’Alep. Cette réunion a été organisée à la demande de la Russie suite aux déclarations d’un représentant de l’ONU pour la Syrie. Celui-ci accusait Moscou de frapper sans discernement les quartiers rebelles à Alep. Ces frappes aériennes coïncident avec le début de la grande offensive du régime Syrien pour reconquérir ces parties de la ville. La question syrienne a provoqué un raidissement diplomatique Washington et Moscou. La France tente cependant de relancer un projet de résolution au Conseil de sécurité pour permettre à l’aide humanitaire d’accéder à la population.