29/11/2016

François Fillion président ? Quel avenir pour les relations entre la France et les pays du Moyen-Orient ?

Par Chloé de Radzitzky

fillon

François Fillon, lors de son discours de victoire de la primaire de la droite, dimanche 27 novembre, à Paris. (CITIZENSIDE/FRANCOIS PAULETTO / CITIZENSIDE)

François Fillon est sorti grand vainqueur des primaires de la droite et du centre ce dimanche avec 67% du suffrage au deuxième tour. Les affaires internes du pays, telles que l’emploi, la sécurité et l’économie ont jusqu’à présent été au centre de sa campagne. Il est cependant intéressant de s’interroger sur ce que l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy propose en matière de politique étrangère ; et particulièrement en ce qui concerne le Moyen-Orient.

La position du potentiel futur président français sur la crise Syrienne divergent en radicalement de celle adoptée par l’actuel président François Hollande. En effet, alors que la France fait partie de la coalition internationale poussant pour un départ de Bachar Al-Assad, François Fillon pousse pour un rapprochement stratégique avec Moscou et Damas (le Figaro). Il veut également inclure Téhéran dans le processus.  Il affirme que si le dictateur Syrien est toujours au pouvoir, c’est parce qu’il bénéficie du soutien populaire. Il déclare sa volonté de protéger les minorités de la région, et principalement la communauté chrétienne (l’Orient le Jour).  Il déclare d’ailleurs que la seule manière de protéger les chrétiens d’Orient est de les préserver d’une prise de pouvoir par les sunnites.

Cette position à l’égard de la Syrie pousse également à s’interroger sur les relations qu’entretiendra la France avec d’autres pays de la région si Fillon gagne les présidentielles. En se rapprochant de l’Iran, le potentiel futur président risque de secouer le réseau d’alliances traditionnel de la France au Moyen-Orient. Cela effectuera ses relations privilégiées avec certaines monarchies du Golfe tel que le Qatar ou l’Arabie Saoudite (the middle east Eyes). Il faut cependant être conscient qu’il y aura sans doute un écart entre les déclarations faites lors de la campagne et les actes qui seront posés si François Fillon accède à la présidence. En effet, certaines de ces monarchies ont un rôle important dans l’économie française.

Cette position pro-Iran pousse également les journalistes du Times of Israël à s’interroger sur la nature de la relation de leur pays avec le potentiel futur président français. Ils reviennent sur plusieurs déclarations du candidat de la droite et du centre, se demandant s’il est possible pour la France de soutenir les interventions iraniennes en Syrie tout insistant sur l’importance de la sécurité d’Israël. Téhéran combat l’État islamique sur le terrain par le biais de milices associées au Hezbollah. Ce groupe a en effet été créé dans le but de combattre l’État juif. En ce qui sa position quant aux Palestiniens, Fillon insiste sur la nécessité de la mise en place de la solution aux deux États. Il a par contre voté contre la résolution proposant que la France reconnaisse la Palestine en 2014.

En conclusion, les relations qu’entretient la France avec les pays du Moyen-Orient risquent d’être redéfinies dans l’hypothèse où François Fillon deviendrait président. Il faut néanmoins insister sur le fait que rien n’est encore joué dans la mesure où les positions tenues lors des campagnes présidentielles ne peuvent pas toujours être appliquées telle quelle pendant un mandat présidentiel.

Sources

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/primaires-droite/2016/11/24/35004-20161124ARTFIG00254-moyen-orient-les-propositions-de-francois-fillon-et-alain-juppe.php

http://www.lorientlejour.com/article/1020258/francois-fillon-les-chretiens-dorient-et-la-russie.html

http://www.middleeasteye.net/fr/opinions/le-pr-sident-fillon-entre-promesses-et-illusions-557620857

http://www.lorientlejour.com/article/1020453/fillon-ou-juppe-quelles-differences-pour-le-moyen-orient-.html

http://www.middleeasteye.net/fr/reportages/fran-ois-fillon-le-candidat-de-la-droite-fran-aise-qui-fait-fr-mir-les-musulmans

http://fr.timesofisrael.com/francois-fillon-ami-ou-ennemi-disrael/

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2016/11/24/politique-etrangere-qu-est-ce-qui-differencie-fillon-et-juppe_5036915_4854003.html