24/01/2017

Revue de Presse 16/01/2017

“Oman accueille 10 prisonniers de la baie de Guantanamo”-Time-16/01/17

Au début de sa présidence, Obama avait fait la promesse de fermer la prison de la Baie de Guantanamo. C’est un engagement qu’il n’a pu tenir de par une décision du Congrès empêchant tout transfère des détenus vers des prisons américaines. Oman a donc décidé d’accueillir 10 prisonniers sur son territoire à la demande du président américain afin de soutenir son plan pour fermer l’institution. Ce n’est pas la première fois que le sultanat accepte de prendre des prisonniers. Il avait en effet déjà accepté 10 Yéménites ne pouvant retourner dans leur pays natal à cause de la guerre civile.

“700 000 personnes en Syrie n’ont pas d’accès à l’aide humanitaire”- Middle East Monitor-17/01/2017

Alors que les efforts se concentrent sur la négociation d’un cessez-le-feu en Syrie, les organisations internationales d’aide humanitaire appellent à pouvoir accéder librement et en toute sécurité aux zones de siège. Il y a aujourd’hui 15 zones de siège en Syrie où sont encore bloqués 700,000 personnes.

« Un procureur turc exige de longues peines pour des hommes politiques soupçonnés d’être pro-kurdes »- Middle East Eye-18/01/17

Deux hommes politiques appartenant au HDP (Parti démocratique des peuples) ont été condamné à 83 et 142 ans de prison pour leur lien présumé avec le PKK. Le rapporteur de l’Union Européenne en Turquie dénoncé cette décision comme étant outrageuse. L’immunité des parlementaires avait déjà été levée en mai dans un mouvement visant le HDP.

“Pourquoi des milliers d’Iraniens partent-ils se battre en Syrie ?”- Aljazeera-19/01/17

Le journal Al Jazeera s’est penché sur les causes poussant les Iraniens à partir se battre au côté des forces de Bachar Al Assad en Syrie. Les experts invoquent des raisons idéologiques, politiques, et même économiques. Beaucoup de combattants font partie des milices du Basij et des troupes de l’IRGC ; mais si certains partent au front de leurs pleins grés, d’autres sont contraints de le faire. En lire plus sur Al Jazeera.

“Syrie: l’EI détruit une partie du théatre romain à Palmyre”-BBC-20/01/17

Le groupe Etat Islamique a repris le contrôle de Palmyre en Décembre, expulsant les forces de Bachar Al Assad. Il a depuis repris la destruction du site antique. Cet acte a été qualifié de crime de guerre par l’UNESCO.