31/01/2017

Revue de Presse semaine du 23 janvier

Astana : les rebelles semblent vouloir évincer l’Iran dans la mise en place du cessez-le-feu-The Guardian-23/01/17

Les rebelles syriens ont rencontré les forces pro-Bachar Al Assad pour la première fois depuis le début de la guerre civile. Cette rencontre a eu lieu à Astana, la capitale Kazakhe lors de négociations sponsorisées par l’Iran, la Turquie et la Russie. À l’issue de ces discussions, les rebelles semblent avoir rejeté la participation de l’Iran en tant que modérateur du cessez-le-feu. En lire plus dans « The Guardian ».

L’ARP reprend l’examen du projet de loi complétant la loi relative aux élections et aux référendums-Huffington Post Maghreb-24/01/17

Après plusieurs mois, l’Assemblée des Représentants du Peuple a repris l’examen du projet de loi relative aux élections et au référendum proposé en janvier 2016. Celui-ci avait suscité à l’époque de vives polémiques. Celles-ci concernaient principalement le droit de vote aux forces armées et de sécurité intérieures.

Libye : les forces du maréchal Haftar annoncent avoir repris un fief des djihadistes près de Benghazi-Jeune Afrique-25/01/2017

Le maréchal Khalifa Haftar a déclaré avoir repris l’entièreté de la région de Qanfouda avec l’Armée Nationale libyenne. Cette région, située à une quinzaine de kilomètres de Benghazi, était l’un des derniers bastions islamistes de l’est de la Libye. Benghazi, la deuxième ville libyenne, est par les groupes islamistes depuis trois ans. Si l’ANL a repris une partie de la ville, elle n’a toujours pas réussi à totalement expulser les djihadistes.

Les enfants de Mossoul peuvent enfin retourner sur le banc des écoles-le courrier international-26/01/2017

Après deux ans et demi d’attente, les enfants peuvent enfin se réinscrivent à l’école dans un quartier de Mossoul duquel a été expulsé le groupe État islamique. Des parents ont témoigné leur extrême contentement à ce que leur enfant puisse avoir accès à l’éducation, et cela pour la première fois pour certains. Un père a en effet déclaré avoir refusé que son fils assiste au cours dispensé par les djihadistes. Les écoles ne disposent cependant pas encore ni d’eau, ni d’électricité, ni de manuels scolaires. La reconstruction du système éducatif risque de prendre plusieurs mois ; et rappelons que 300 000 enfants sont toujours coincés dans des quartiers aux grippes de l’EI.

La Russie annonce que les négociations de Genève sur le conflit Syrien sont postposées-Aljazeera-27/01/2017

Le ministre des affaires étrangères russe a annoncé que les négociations sur le conflit syrien du 8 février seraient postposées à la fin du mois de février. Le porte-parole des Nations unies a néanmoins annoncé ne pas être en mesure de confirmer ce retardement. La première réunion entre les groupes rebelles le régime syrien étaient censés se rencontrer pour la première fois à Astana, avant que les opposant à Bachar Al Assad ne refusent de venir et force les traducteurs à faire la médiation entre les deux camps.