El SADATE, Anouar

Né à Mit Abdul-Kum (Basse Egypte), en 1918 dans une famille de paysans modestes, il fait ses études à l’Académie royale militaire du Caire, et en sort officier en 1938. C’est dans sa première ville de garnison qu’il rencontre Gamal Abdel Nasser, et certains de ceux qui feront partie du groupe clandestin d’officiers, El-Dhobatt El-Ahra, qui revendique l’indépendance du pays.

Il est arrêté en 1942 pour espionnage au profit de l’Axe. Nationaliste fervent, il garde contact pendant prés de dix ans avec les frères musulmans. En 1948, il est impliqué dans un attentat terroriste et passe trois ans en prison.

Il participe en 1952 au coup d’Etat qui provoque la chute puis l’exil du Roi Farouk. Il fait partie du gouvernement du Président Nasser, où il occupe une série de postes importants : secrétaire général de l’Union nationale en 1957, président de l’Assemblée nationale de 1960 à 1968, vice-président de la République en 1964, puis de nouveau en décembre 1969.

Élu président le 15 octobre 1970, Sadate supplante tous ses rivaux et impose un « nouveau cours » à la politique égyptienne. En 1973, il tente de récupérer le Sinaï par la guerre contre Israël. Elle se révèle un échec et conduit à entamer le processus de paix. Il est nécessaire pour Sadate de trouver une solution dans un pays en proies à des difficultés économiques aggravées par cette situation.

En 1977, Sadate se rend à Jérusalem en novembre et entame la marche qui conduira aux accords de Camp David en septembre 1978, et à la paix séparée égypto-israélienne. A la suite de cet accord, le prix Nobel de la paix est attribué conjointement à Anouar el-Sadate et Menachem Begin la même année.

Malheureusement, cet accord de paix avec Israël va conduire à isoler l’Egypte du monde arabe, et à la rupture de leurs relations diplomatiques. Sadate cependant s’appuie sur le soutien de son peuple et des Etats-Unis. La situation sociale s’aggrave, notamment du fait du boycotte arabe,  Sadate doit faire face à une montée de mécontentement  au sein du peuple égyptien.

Anouar El Sadate est assassiné le 6 octobre 1981 par un groupe de militants islamistes (les frères musulmans).